Alternance politique en Thaïlande | Coupe du monde de football 2018 | DW | 03.07.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Mondial 2018

Alternance politique en Thaïlande

La Commission électorale donne le parti de l'opposition, le Puea Thai, vainqueur des élections législatives de ce dimanche. Le nouveau Premier ministre devrait être une femme : Yingluck Shinawatra.

default

Yingluck Shinawatra devrait être la nouvelle Premier ministre thaïlandaise

La Commission électorale l'a confirmé : le parti de l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra est le grand vainqueur de ce scrutin. Sur la base du dépouillement de la quasi totalité des bulletins, son parti, le Puea Thai, remporte 261 sièges des 500 du Parlement, soit la majorité absolue. Une victoire pour ce parti chassé du pouvoir par un putsch militaire en 2006. Depuis, Thaksin Shinawatra, ancien magnat des télécommunications, vit en exil à Dubaï, notamment pour échapper à une condamnation à deux ans de prison pour malversations financières. Sa soeur a donc mené la campagne électorale à sa place. Yingluck Shinawatra devrait devenir la première femme à diriger un gouvernement dans l'histoire de la Thailande. "Le peuple m'a donné une chance. Je vais travailler de mon mieux pour le peuple", a déclaré la femme d'affaires de 44 ans.

Wahlen in Thailand

Abhisit Vejjajiva va devoir abandonner le pouvoir

Abhisit s'incline

Le parti au pouvoir, les Démocrates, a dans un premier temps tenté de contester les résultats, et finalement, le Premier ministre Abhisit Vejjajiva a reconnu sa défaite. Selon la Commission électorale, il n'a obtenu que 162 sièges. Il a invité le Puea Thai à former un gouvernement et a ajouté vouloir "voir l'unité et la réconciliation" dans le pays après les violences de ces dernières années. Il faut dire que la Thaïlande porte encore ses blessures de la révolte des "chemises rouges", du nom de ces manifestants fidèles à Thaksin Shinawatra. C'était au printemps 2010. Les "chemises rouges" avaient affronté les "chemises jaunes", partisans du pouvoir. Après deux mois de guérilla urbaine, l'armée avait fini par déloger les "chemises rouges" de Bangkok. La crise avait fait plus de 90 morts et 1900 blessés.

Wahlen in Thailand

Les Thaïlandais se sont rendus en masse aux urnes

Tourner la page

Encore une fois, ce scrutin s'est apparenté à un référendum pour ou contre Thaksin Shinawatra. Le milliardaire avait appelé toutes les parties à respecter le résultat - condition sine qua none, selon lui, pour que la Thaïlande parvienne "à la paix" - tout en laissant planer le doute sur un éventuel retour au pays. Pour éviter tout débordement lors du scrutin ce dimanche, des forces policières avaient été déployées dans le pays. Reste à voir quelle sera la réaction de l'armée, dans un pays qui a connu 18 coups d'Etat ou tentatives de putsch depuis 1932.

Auteur : Cécile Leclerc (avec AFP, Reuters)
Edition : Moulay Abdel Aziz

La rédaction vous recommande