Allemagne: le vaccin contre la rougeole bientôt obligatoire? | Vu d′Allemagne | DW | 06.05.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Vu d'Allemagne

Allemagne: le vaccin contre la rougeole bientôt obligatoire?

Le vaccin contre la rougeole pourrait devenir obligatoire en Allemagne au risque de devoir payer une amende de 2500 euros.

Selon un projet de loi du ministère allemand de la santé, les parents qui refuseraient de vacciner leurs enfants contre la rougeole pourraient se voir infliger une amende de 2500 euros. "Que faire quand l'éducation atteint ses limites, lorsque les arguments et les preuves scientifiques ne portent pas leur fruits", demande la Süddeutsche Zeitung ? Le journal estime que la menace de sanctions financières en cas de refus de vaccination contre la rougeole n'est pas optimal, mais peut-être la dernière option, pour protéger ceux qui ne peuvent pas se protéger eux-mêmes, à savoir les enfants. "Les adversaires du vaccin propagent des théories du complot et des affirmations scientifiques qui ne sont pas sérieuses. Les sceptiques se basent souvent sur leur état émotionnel. C'est par exemple la peur de piquer un enfant avec une seringue qui contient une substance dont on ne sait pas comment elle fonctionne".

Mais il faut "contraindre à la raison", selon la SZ, car une personne sur 3000, au moins, qui contracte la rougeole, développe en grandissant une encéphalite, c'est à dire une inflammation mortelle du cerveau.

Un problème collectif

La rougeole étant une maladie virale extrêmement contagieuse, sa vaccination va au-delà d'une considération individuelle, rappelle la Frankfurter Allgemeine Zeitung. C'est bien d'un problème collectif qu'il s'agit. Cela étant, le quotidien note que "chaque intervention médicale sans le consentement de la personne concernée ou de ses parents est une agression physique." Ce qu'il faut, c'est plus de sensibilisation "sur les dangers et dommages" que la rougeole peut infliger à l'individu mais aussi au groupe.

Début 2019, l'OMS a alerté sur une flambée de rougeole dans le monde

Début 2019, l'OMS a alerté sur une flambée de rougeole dans le monde

En tout cas, et là la plupart des éditorialistes semblent sur la même longueur d'onde, comme ici pour la Tageszeitung, "une amende seule ne suffit pas". Car la menace de devoir payer 2500 euros ne va pas intimider les anti-vaccins qui ont des moyens financiers. Et des amendes ne vont pas mettre fin aux "mythes" que les détracteurs de la vaccination relaient. Si les anti-vaccins "parlent d'une ingérence dramatique dans leurs droits parentaux et de l'influence de lobbyistes de l'industrie pharmaceutique", le journal estime que lorsque il s'agit de la santé des enfants et de la société et ainsi de combattre des maladies mortelles, "le droit à l'autodétermination doit être encadré".

1 million d'espèces menacées

De la santé des hommes, à la santé de la planète. Un million d'espèces végétales et animales pourraient disparaitre dans les décennies à venir selon un rapport de l'ONU. Un million sur huit millions d'espèces estimées sur Terre. Die Zeit a conduit une interview avec l'un des contributeurs de cet état des lieux. Il explique que "nous avons fortement changé trois quart des terres, 40% des espaces marins et la moitié des fleuves et rivières. Cela ne reste pas sans conséquence".

Ainsi, 10% des insectes sont menacés. Un tiers des mammifères marins, un tiers des coraux et ainsi de suite. "Nous pouvons actuellement attester que les espèces disparaissent jusqu'à cent fois plus vite que lors des 10 millions d'années qui nous ont précédées sur Terre." Le chercheur rappelle aussi l'importance des plantes, dont on parle moins, mais qui sont également essentiels pour la survie de notre écosystème.

Mais que faire ? Selon le chercheur, l'une des clés réside dans le développement d'une agriculture locale capable de subvenir aux besoins alimentaires de populations qui souffrent de faim. Ainsi, la pression sur les productions intensives et mauvaises pour la biodiversité sera moins élevée.

Il faut agir, car, aussi évident que cela paraisse, on a peut-être tendance à l'oublier : "on ne pourra pas faire revenir des espèces qui disparaissent."

Publicité

Écoutez-nous!

Votre nouvelle série pour prendre soin de vous

Jusqu'en octobre, vous aurez droit à des capsules santé. Il s’agit d’une mini-série composée de courts extraits audios sur des thèmes liés à la santé et à votre bien-être.  

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !