Allemagne : la pandémie joue encore les trouble-fête | International | DW | 27.12.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Allemagne : la pandémie joue encore les trouble-fête

Les fêtes de fin d’année se suivent et se ressemblent, du moins concernant les restrictions liées à la pandémie de coronavirus.

"Ce n’est pas le moment de faire la fête ou de passer des soirées en grand comité", avait expliqué le nouveau chancelier Olaf Scholz à l’issue de la dernière réunion de crise avec les responsables des régions allemandes. Dans l’Etat fédéral qu’est l’Allemagne, les règles sanitaires peuvent varier d'une région à une autre.

Des restrictions plus draconiennes s’appliquent en priorité là où les indicateurs sont au rouge. Dès ce lundi 27 décembre, dans le Land de Meklembourg-Pomméranie par exemple, les cinémas, les théâtres, les musées, les Zoos ou encore les piscines doivent rester fermées au public. D’autres régions avaient déjà mis en place de nouvelles règles pour le réveillon de Noël, comme à Hambourg, avec l’interdiction des soirées dites "dansantes".

Karl Lauterbach est le nouveau ministre allemande de la Santé

Karl Lauterbach est le nouveau ministre allemande de la Santé

A (re)lire également : La Premier League menacée par le variant omicron

Si chacun fixe en partie ses règles, un cadre de restrictions va toutefois s’appliquer à tout le pays dès ce mardi 28 décembre, afin de réduire la circulation du virus, surtout du variant Omicron. Peu importe que l’on soit vacciné ou guéri, les rassemblements ne doivent pas dépasser les dix personnes. Pour les non vaccinés, les rassemblements sont même limités au membres du ménage et à deux personnes supplémentaires de l’extérieur. 

Restrictions supplémentaires pour les non vaccinés

Les non vaccinés sont également interdits d’accès aux commerces non essentiels, aux événements culturels comme au théâtre ou au cinéma, où il faut être vacciné, ou guéri. Dans certains cas, il faut, en complément, présenter un test antigénique négatif. 

Enfin, toutes les compétitions sportives, dont le championnat de football professionnel qui doit reprendre le 7 janvier, vont se dérouler à huis clos.

Hasard du calendrier, la campagne de vaccination avait officiellement débutée il y a précisément un an, le 27 décembre 2020.

A (re)lire également : Covid-19 au Nigeria : les religions mènent le combat

Un an plus tard, quelque 147 millions de doses ont été administrées dans le pays. Près de 59 millions d’Allemands ont un schéma vaccinal complet des deux doses ou de la dose unique de Johnson et Johnson, soit près de 71% de la population. Et parmi eux, quasiment 30 millions ont déjà fait le rappel de la troisième dose. 

Les vaccinations se poursuivent d’ailleurs pendant ces fêtes de fin d’année. A voir si la vaccination deviendra obligatoire l’année prochaine. Le chancelier Olaf Scholz, mais aussi d’autres haut-responsables politiques, se sont déjà prononcés en faveur d’une telle mesure.

La rédaction vous recommande