Alassane Ouattara appelle à un dialogue ″sincère″ | Afrique | DW | 10.11.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Alassane Ouattara appelle à un dialogue "sincère"

Élu pour un troisième mandat de cinq ans, le président Alassane Ouattara s'est adressé aux Ivoiriens. Il appelle ses opposants à un dialogue "sincère".

Alassane Ouattara a été déclaré élu dès le premier tour de la présidentielle du 31 octobre 2020

Alassane Ouattara a été déclaré élu dès le premier tour de la présidentielle du 31 octobre 2020

Le président ivoirien Alassane Ouattara a salué le taux de participation de 53,90%, selon le Conseil constitutionnel, à la présidentielle du 31 octobre 2020. Dans son allocution d'une quinzaine de minutes retransmise à la télévision nationale, il a aussi salué les partenaires extérieurs qui ont soutenu l'organisation du scrutin.

Le président Alassane Ouattara souhaite dialoguer avec son prédécesseur Henri Konan Bédié

Le président Alassane Ouattara souhaite dialoguer avec son prédécesseur Henri Konan Bédié

"Considérant que M. Alassane Ouattara a recueilli 3.031.483 voix, réalisant ainsi un score de 94,27% supérieur à la majorité absolue requise, qu'il convient en conséquence de le proclamer élu, dès le premier tour, président de la République de Côte d'Ivoire, au terme du scrutin du samedi 31 octobre 2020", a déclaré Mamadou Koné le président du Conseil constitutionnel.

Alassane Ouattara a également salué la mémoire de son ancien premier ministre Amadou Gon Coulibaly à qui il dit dédier sa victoire proclamée ce lundi (09.11.2020) à la présidentielle dont l'organisation a été émaillée de violences.

Seul Kouadio Konan Bertin, un des candidats à cette élection, a félicité Alassane Ouattara dès les résultats provisoires de la CEI. Il a reçu les félicitations du président Ouattara qui a salué son courage.

Alassane Ouattara a dit regretter les incidents provoqués par la contestation de son troisième mandat. Selon lui, ces incidents ont été provoqués par la décision de "certains candidats qui sont délibérément sortis du processus privant des Ivoiriens d'exercer leur suffrage". Il a salué la mémoire des victimes des violences électorales et promis que le gouvernement serait aux côtés des victimes et de leurs familles.

Pardon mutuel et tolérance 

Alassane Ouattara a appelé au pardon mutuel mais a annoncé des punitions à l'encontre des auteurs et leurs complices après des enquêtes sur les actes de violences enregistrés.

Écouter l'audio 02:11

"La seule alternative qui s’offre aux acteurs politiques est celle du dialogue" (Fahiraman Rodrigue Koné)

Alassane Ouattara a ensuite demandé à la "plateforme politique de mettre un terme à ses initiatives".

Il a exprimé sa disponibilité pour un dialogue sincère et constructif avec l'opposition dans le respect de l'ordre constitutionnel.

Le président Ouattara a aussi invité l'ancien président Henri Konan Bédié qu'il appelle son "aîné", à un dialogue dans les tout prochains jours.

"Le temps de la compétition électorale est passé". Est venu, le temps de l'action, a-t-il affirmé en promettant d'être le président de tous les Ivoiriens.

Face à la situation qui prévaut en Côte d’Ivoire, la seule alternative qui s’offre aux acteurs politiques est celle du dialogue selon Fahiraman Rodrigue Koné, sociologue et analyste politique, membre de l'African Security Sector Network (Interview ci-dessus).