Afghanistan : un bilan décevant depuis 2001 | International | DW | 31.03.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Afghanistan : un bilan décevant depuis 2001

Grâce à la conférence de la Haye, la communauté internationale espère parvenir à une paix plus durable en Afghanistan. Car jusqu'ici peu de résultats ont été obtenus. Beaucoup dénoncent même des erreurs flagrantes.

default

Des représentants de plus de 70 pays et d'ONG discutent d'une nouvelle stratégie pour l'Afghanistan lors d'une conférence organisée à La Haye

Ces erreurs commises par le passé ont permis aux extrêmistes de se renforcer en Afghanistan : sur ce point les experts et les politiques sont d'accord. Le député vert allemand Winfried Nachtwei, qui connaît bien la situation dans le pays, rend la communauté internationale mais aussi le gouvernement de Kaboul responsables de cette évolution. Selon lui, "la déception provoquée par les dirigeants, la forte corruption et les promesses de reconstruction non tenues, cette déception est à l'origine de la dégradation de la sécurité".


Mais selon le député, la principale erreur a consisté à concentrer la reconstruction et les mesures de sécurité sur Kaboul, la capitale, suite à la chute des talibans fin 2001. Et lorsque l'on a commencé à agir, deux ans après, dans les autres provinces, il était déjà trop tard pour le projet de démocratisation du pays. Les chefs de tribus organisés militairement ont profité de cette lacune. "Grâce à l'argent qu'ils ont reçu des Etats-Unis et d'autres, les chefs de guerres et les commandants qui sont intégrés dans le système politique, ont fait intrusion dans le domaine économique, dans l'économie de la drogue notamment, explique Thomas Ruttig, un spécialiste de la région qui a travaillé pour l'ONU . Avec cet argent et avec leurs armes, ils ont pu s'emparer des nouvelles institutions politiques".


Les efforts pour redresser l'économie de l'Afghanistan en faveur des civils étaient donc voués à l'échec, comme le constate Christian Schmidt, secrétaire d'Etat auprès du ministre allemand de la Défense : "Nous avons trop peu de résultats dans la stabilisation de la situation économique, regrette-t.il . Et nous ne sommes pas parvenus à développer une coopération raisonnable entre les Etats voisins de l'Afghanistan". Une coopération qui fait partie de la nouvelle stratégie américaine et qui doit être abordée à la conférence de La Haye, à laquelle il faut signaler la participattion notable de l'Iran. Mais pour pouvoir remettre le pays sur pied, la solution clef consiste, à terme, à mettre fin aux combats contre les talibans et Al-Quaïda, des combats peu efficaces jusqu'ici. L'opération Enduring Freedom reste l'un des principaux obstacles à la pacification.

  • Date 31.03.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/HNZA
  • Date 31.03.2009
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/HNZA
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !