Adonis récompensé par le prix Goethe | Culture | DW | 26.08.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Culture

Adonis récompensé par le prix Goethe

C’est l’un des plus grands poètes vivants du monde arabe, mais aussi un important pourfendeur du régime de Bachar al-Assad. Le poète syrien Adonis reçoit dimanche le prix Goethe 2011 à Francfort.

default

Les œuvres d’Adonis abordent l’injustice, la misère ou encore la dictature

Le prix récompense l'ensemble de son œuvre. Le jury a estimé qu'à l'instar du grand écrivain allemand Johann Wolfgang von Goethe, qui avait fait connaître la poésie perse et arabe en Europe au 19ème siècle, Adonis avait diffusé les idées européennes modernes dans les cercles culturels arabes.

Deutschland Syrien Libanon Goethepreis an Schriftsteller Adonis Buchtitel

De nombreux poèmes d'Adonis ont été traduits en allemand

Sa Syrie natale, Adonis l'a quittée il y a plus d'un demi-siècle, en 1956, après avoir passé six mois en prison pour ses activités politiques. Il s'installe alors au Liban et se consacre à la poésie. Une poésie qu'il veut à la fois basée sur les traditions arabes et moderne, enrichie d'influences occidentales. Adonis vit aujourd'hui entre Paris et Beyrouth. Selon lui, c'est surtout l'art et la poésie qui permettent la rencontre de l'Orient et de l'Occident.

Adonis, de son vrai nom Ali Ahmad Saïd Esber, est né en 1930 à Qassabine, un village du nord-est de la Syrie. C'est son recueil « Chants de Mihyar le Damascène » qui l'a d'abord rendu célèbre dans les années 1960. Ouvertement laïc, Adonis est persuadé que seule la séparation de l'Etat et de la religion permettra à la politique, mais aussi à la société, de se moderniser dans les pays arabes. Face aux leaders du monde arabo-musulman, son ton a toujours été critique. En 2001, comme s'il prédisait déjà les événements qui secouent aujourd'hui la région, Adonis mettait en garde les dirigeants arabes lors d'une interview accordée à la Deutsche Welle :

Syrien Assad Interview TV

En exil depuis 1956, Adonis a appelé le président Assad à quitter le pouvoir

« Si la situation politique ne change pas dans le monde arabe, si nos dirigeants ne pensent pas au bien-être du peuple, s'ils ne se préoccupent que de rester au pouvoir, s'ils considèrent que le peuple n'est qu'un instrument du pouvoir alors qu'au contraire le pouvoir est un instrument pour le peuple, en ce cas, ils vont devoir faire face à des catastrophes encore difficiles à imaginer. »

Si sa réaction face aux violences en Syrie s'est longtemps fait attendre - ce qui lui a valu des critiques de la part d'autres intellectuels arabes - le poète a finalement fermement condamné la répression des manifestants. Dans une lettre ouverte en juin dernier, Adonis a exigé le départ du président Bachar al-Assad.

Auteurs : Lina Hoffmann, Aude Gensbittel
Edition : Carine Debrabandère

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !