″Action pour la réconciliation″ fête ses 50 ans | Europe | DW | 19.05.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

"Action pour la réconciliation" fête ses 50 ans

Afin de réparer les fautes de leurs grands-parents, deux cents jeunes Allemands se rendent chaque année dans les pays occupés par l'armée nazie durant la Seconde Guerre mondiale. Ils y entretiennent les lieux de mémoire.

Un jeune volontaire allemand s'occupe d'un vieil homme en Israël.

Depuis 50 ans, l'association allemande "Aktion Sühnezeichen" s'engage en Israël pour la réconciliation.

Un demi-siècle d'"Action pour la réconciliation"

Chaque année, deux cents jeunes Allemands se rendent bénévolement dans les pays occupés par l'armée du Reich pendant la Seconde Guerre mondiale, ainsi qu'en Israël et aux Etats-Unis. Là, ils entretiennent les lieux de mémoire de la barbarie nazie. "Action pour la réconciliation", l'organisation chrétienne qui les encadre, fête ses 50 ans cette année. Sophie Grènery s'est rendue à son siège à Berlin.

Que sont devenus les leaders de mai 68 ?

Artistes, hommes politiques, étudiants ou syndicalistes, certains des leaders de mai 68 sont restés à la Une des journaux depuis quarante ans, d'autres ont disparu du paysage médiatique.

En Italie, à Rome, mai 68 a été moins spectaculaire mais plus radical qu'en France. Deux hommes, Oreste Calzione et Toni Negri, symbolisent la dérive du mouvement étudiant dont les brigades rouges sont la continuation.

Le 9 mai, fête de l'Europe

Le 9 mai, faites la fête partout en l'Europe !

En Tchécoslovaquie, le communiste Alexander Dubček et Vaclav Havel - redevenu dramaturge après avoir été chef de l’Etat - restent les deux grandes figures du printemps de Prague de 1968. S'ils ne sont pas dans le même camp lorsque la révolte éclate, ils veulent tous les deux en finir avec l'occupation soviétique. Quarante ans plus tard, Alexander Dubček est devenu le symbole de l'échec de cette révolte, tandis que Vaclav Havel représente la réussite de la révolution de Velours en 1989.

Retour sur ces deux destins avec Alexis Rosenzweig à Prague.

Jeunes : le 9 mai, c'est la fête de l'Europe

Alexander Dubček, symbole du Printemps de Prague en 1968.

La tentative d'Alexander Dubček d'instaurer "un socialisme au visage humain" a été durement réprimée par l'URSS en août 1968.

Cinquante-huit ans après la déclaration de Robert Schuman pour la construction d'une Europe unie, où peut-on aller fêter l'Europe?

Sortir en Europe

Un musée insolite vient d'ouvrir ses portes à Budapest. C'est un ancien hôpital militaire de la Seconde Guerre mondiale tenu secret et maintenu en l'état par les communistes : il devait servir d'abri en cas d'attaque nucléaire...

Liens