Abdelaziz Bouteflika écrit et demande pardon aux Algériens | Afrique | DW | 03.04.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Abdelaziz Bouteflika écrit et demande pardon aux Algériens

Dans une lettre publiée ce mercredi soir, le président Algérien fait ses adieux aux Algériens et demande pardon.

Algerien Präsident Abdelaziz Bouteflika

Abdelaziz Bouteflika était président depuis avril 1999.

Après sa démission, annoncée mardi soir, le président Abdelaziz Bouteflika vient d'écrire aux Algériens. Une lettre "d'adieux" publiée ce mercredi soir par l'agence officielle APS. 

"Pardon"

Le président démissionnaire demande pardon "à ceux, parmi les enfants de ma patrie, envers lesquels j'aurais, sans le vouloir, manqué à mon devoir en dépit de mon profond attachement à être au service de tous les Algériens et Algériennes". 

Il dit "quitter la scène politique sans tristesse ni peur pour l'avenir du pays" etappelle les Algériens à rester unis. "Aujourd’hui simple citoyen, il n’en demeure pas moins que je reste fier de ma contribution à ce que l’Algérie ait amorcé le 21e siècle en étant dans une situation meilleure et je me félicite des progrès notables, réalisés dans tous les domaines, en faveur du peuple algérien qui m’a fait l’honneur d’être son président, vingt années durant", écrit Abdelaziz Bouteflika. 

Lire aussi → L'Algérie après Bouteflika

Algerien Protest gegen Präsident Abdelaziz Bouteflika in Algiers

Les manifestations ont conduit à la démission d'Abdelaziz Bouteflika

Il revient justement sur ses 20 ans à la tête de l'Algérie : "J'ai consacré ces vingt dernières années à votre service, et Dieu est témoin de ma sincérité et de ma loyauté", poursuit M. Bouteflika, évoquant ses actions "certaines satisfaisantes et d'autres moins, le propre de l'action humaine étant qu'elle est toujours à parfaire". Il évoque encore des "progrès notables dans tous les domaines" au cours de son mandat.

Le chef de l'Etat déchu écrit ensuite que "comme toute chose a une fin, je vous fais mes adieux, même s'il n'est pas facile pour moi de vous exprimer toute la sincérité de mes sentiments". Abdelaziz Bouteflika indique se "retirer désormais chez (lui)", sans autre précision.