21 prétendants en RDC, toujours pas de candidat commun de l′opposition | Afrique | DW | 19.09.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

21 prétendants en RDC, toujours pas de candidat commun de l'opposition

La commission électorale a publié la liste définitive des candidats aux élections du 23 décembre. Il y a 21 candidats à la présidentielle. Or l'opposition reste évasive sur les modalités du choix de son candidat commun.

Écouter l'audio 01:58
Now live
01:58 min

Martin Fayulu : "nous sommes en train d'étudier les mécanismes pour élaborer les critères de désignation de notre candidat commun"

La Commission électorale nationale indépendante congolaise (CENI) a mis fin au suspense. Jean-Pierre Bemba et Moise Katumbi, deux gros pouces du jeu politique sont bien hors de la course à la présidentielle prévue le 23 décembre. Ils seront au total vingt candidats à faire face à Emmanuel Ramazani Shadari le candidat désigné du Front commun pour le Congo (FCC), plateforme créée par le président Joseph Kabila.

 

Kongo Gerard Mulumba und Felix Tshisekedi (Imago/Belga)

Les opposants Gerard Mulumba et Félix Tshisekedi lors d'une conférence de presse à Bruxelles (13.02.17)

L'opposition en plein calcul

Qui va être l'heureux élu, celui qui aura la confiance des leaders de l'opposition congolaise ? Et sur la base de quels critères sera-t-il désigné ? Pas de réponse pour l'instant de la part des concernés, c'est-à-dire les six opposants qui veulent faire coalition. Pourtant, trois mois séparent désormais la RDC du scrutin.

Jacques Djoli est un des principaux responsables du MLC, le parti de Jean-Pierre Bemba. Selon lui, "le MLC et son président sont, avec tous les autres leaders, sur le principe d'avoir un candidat commun d'ici le scrutin du 23 décembre. Ils ne vont pas le désigner sur la base de critères. Il a été dit dans le communiqué de l'opposition qu'il sera désigné de manière consensuelle. Et ces discussions continuent."

 

DR Kongo Martin Fayulu (Getty Images/AFP/T. Charlier)

Martin Fayulu, candidat de la "Dynamique de l'opposition"

Des discussions en cours

Or Martin Fayulu, candidat investi de la plateforme "Dynamique de l'opposition" présente une autre version. Il confirme en effet qu'il y aura bel et bien des critères qui guideront le choix du candidat commun de l'opposition.

Mais quand-est-ce que ce candidat sera connu ? "Ca va prendre encore quelques semaines parce qu'il faut se mettre d'accord sur les critères, impliquer la population, donc nous sommes en train d'étudier les mécanismes pour élaborer ces critères et pour que tout le monde accepte ces critères pour que finalement on désigne ce candidat commun. Nous ne sommes pas nombreux, nous sommes six et nous allons discuter et travailler tous ensemble pour la désignation du candidat commun", répond Martin Fayulu dans une interview accordée à la DW.

A en croire Jacques Djoli du MLC, l'opposition évolue au rythme de la satisfaction de ses revendications dans le cadre des préparatifs électoraux. "Le choix du candidat commun de l'opposition ne doit pas être isolé des préoccupations liées à la transparence du vote" a-t-il laissé entendre, signe que la désignation du candidat commun pourrait attendre encore longtemps.

La CENI a publié la liste définitive des candidats dans un contexte tendu. Ce mercredi (19.09.) à Kinshasa, des militants du Comité d'action de la société civile du Congo (ASAC) qui demandaient une transition démocratique ont été dispersés par les services de sécurité. Il y aurait plusieurs blessés conduits à l'hôpital.

Audios et vidéos sur le sujet

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !