1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Un cessez-le-feu fragile en Ukraine

Après plus de trois mois de combats, les séparatistes pro-russes en Ukraine ont finalement accepté un cessez-le-feu bilatéral jusqu'à vendredi avec Kiev. Mais des actions militaires ont été menées par les deux côtés.

Un séparatiste pro-russe montre une munition, à Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine (photo prise le 22 mai dernier)

Un séparatiste pro-russe montre une munition, à Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine (photo prise le 22 mai dernier)

La trêve annoncée entre les séparatistes et les troupes gouvernementales n'a pas encore vraiment commencé que de nouveaux combats ont opposé les deux parties. Un hélicoptère de l'armée ukrainienne a été abattu par les rebelles près de Slaviansk, faisant 9 morts. Sur Facebook, un porte-parole militaire reproche aux séparatistes d'avoir attaqué un poste militaire près de la ville de Slawjansk. Cette attaque n'aurait pourtant pas fait de blessés. En revanche, les rebelles dénoncent une attaque des militaires ukrainiens près de Lugansk qui aurait fait un mort et un blessé.

Le ministre allemand des affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier est venu ce mardi à Kiev soutenir le président ukrainien Petro Poroschenko

Le ministre allemand des affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier est venu ce mardi à Kiev soutenir le président ukrainien Petro Poroschenko

Hier, les séparatistes avaient accepté la trêve, élément le plus important du plan de paix de Petro Porochenko proposé vendredi dernier. Le nouveau président ukrainien offre de décentraliser le pouvoir et changer la constitution pour mieux préserver la langue russe. En revanche, les séparatistes devraient se retirer de tous les bâtiments occupés.

Une trêve jusqu'à vendredi

Alexandre Borodai est le leader des rebelles dans la république populaire de Donetsk, autoproclamée en avril et non reconnue par Kiev, est officiellement partisan de cet arrêt des combats: «En réponse au cessez-le-feu unilatéral mis en place par Kiev, nous nous obligeons à arrêter les attaques violentes et nous allons de notre part renoncer à toute action militaire. Ce cessez-le-feu sera respecté jusqu'au délai défini par Kiev, c'est-à-dire vendredi 27 juin, à 10 heures le matin. Pendant ce cessez-le-feu bilatéral, notre humble espoir est de pouvoir aborder des négociations sur une solution pacifique éventuelle du conflit. »

Cet accord surprenant a été le résultat d'une rencontre des représentants russes et des séparatistes ukrainiens pro-russes, lundi dans la ville de Donetsk. Les ministres des affaires étrangères de l'Union européenne avaient pressé Moscou de soutenir le plan de paix, sous la menace des sanctions économiques plus graves contre la Russie. Le conflit en Ukraine dure depuis mars et a déjà fait officiellement des centaines de morts.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !