1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

A quel jeu joue la Russie ?

Le président ukrainien Petro Porochenko a proposé un plan de paix pour l'est de l'Ukraine et décrété un cessez-le-feu unilatéral. Le président russe a lui aussi appelé au dialogue, mais tous ne sont pas convaincus.

Les séparatistes pro-russes ont rejeté le cessez-le-feu unilatéral décrété par l'Ukraine

Les séparatistes pro-russes ont rejeté le cessez-le-feu unilatéral décrété par l'Ukraine

Le plan de Petro Porochenko ne semble pas être placé sous une bonne étoile, écrit la Neue Osnabrücker Zeitung. Les combats se poursuivent et le président russe Vladimir Poutine fait faire des exercices à ses troupes dans le centre de la Russie pour se préparer à des attaques de longue distance. Malgré tout, certains signes sont encourageants. Par exemple le fait que Poutine ait approuvé le principe du cessez-le-feu. Ou encore le fait que Porochenko se montre prêt à négocier avec les séparatistes modérés.

Le plan de paix de Petro Porochenko est soutenu par les occidentaux

Le plan de paix de Petro Porochenko est soutenu par les occidentaux

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, la réaction du Kremlin au plan de paix soulève de nombreuses questions. Vendredi soir il s'y oppose, puis samedi Moscou salue le plan de paix et appelle à la fin des combats et à des discussions. Enfin, dimanche, Poutine dit qu'il faut trouver un compromis à travers lequel les habitants de l'est de l'Ukraine se sentent comme partie intégrante et indissociable du pays. Ce qui serait complètement le contraire de ce que veulent les séparatistes pourtant soutenus par la Russie. Est-ce qu'il s'agit-là d'un jeu où les rôles ont été attribués d'avance ? Quel est l'objectif des autorités russes ? On dirait que le Kremlin ne le sait pas lui-même.

La Russie fait comme si elle ne savait rien des Russes qui combattent dans l'est de l'Ukraine, ajoute le Tagesspiegel. Un mensonge qui ne tient pas quand on voit à quel point les séparatistes sont bien armés et qu'ils disposent même de chars blindés. Le journal estime que les Européens devraient aider l'Ukraine à surveiller ses frontières. Des observateurs indépendants pourraient alors établir si des combattants et des armes entrent dans le pays depuis la Russie.

Vladimir Poutine a affiché son soutien au plan de paix ukrainien

Vladimir Poutine a affiché son soutien au plan de paix ukrainien

die tageszeitung estime que les choses sont claires : le Kremlin ne souhaite pas la paix. Pourquoi devrait-il œuvrer pour un arrêt des combats, quand le conflit crée un front commun et suscite l'approbation sur le plan intérieur en Russie, mais provoque justement le contraire dans le pays voisin ? Vladimir Poutine s'est laissé du temps pour trouver quelques formules toutes faites à répondre à Kiev. Mais son prétendu soutien au cessez-le-feu est surtout destiné aux Européens. Ceux-ci y voient une lueur d'espoir et devraient renoncer à de nouvelles sanctions contre la Russie. Chapeau Vladimir Poutine !

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !