1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Les lauréats The Bobs 2016 dévoilés

56 projets numériques nominés, 14 experts du web venus du monde entier pour les départager et des débats animés : le jury a désigné les lauréats de la douzième édition du concours international du webactivisme The Bobs.

Écouter l'audio 00:54

Julie Owono, avocate, directrice du programme Afrique de l'ONG Internet sans frontières

Cette année encore, la tâche a été difficile: les quatorze membres du jury international ont dû choisir leurs projets favoris parmi les plus de 2300 propositions soumises par les internautes. Le cru 2016 a été riche, par la diversité des formats proposés: sites web, applications mobiles, comptes Instagram ou pages Facebook. Autant de preuves de la créativité avec laquelle les activistes du web défendent les causes qui leur sont chères - elle devrait inspirer les webactivistes du monde entier, selon Julie Owono, avocate, directrice du programme Afrique de l'ONG Internet sans frontières et membre du jury The Bobs 2016 – écoutez-la en cliquant sur l'image ci-dessus, au micro de Tamara Wackernagel.

Julie Owono, Jurorin The Bobs 2016 /Französisch

L'avocate Julie Owono, membre du jury

Journalisme citoyen

Leur engagement vaut à certains activistes d'être menacés, poursuivis en justice ou même assassinés. C'est le cas des blogueurs athées bangladais, qui risquent leur vie en revendiquant leur liberté d'opinion. Quatre d'entre eux ont perdu la vie dans des agressions menées par des milices islamistes en 2015, et nombreux sont ceux qui dû se résoudre à l'exil. Le documentaire Razor's edge (Sur le fil du rasoir), lauréat dans la catégorie Journalisme citoyen, montre leur combat. Son auteur, le blogueur bengladais Nastiker Dharmakatha, dénonce également l'inaction de la classe politique, qui a favorisé la création d'une culture de l'impunité favorable aux meurtriers.

Rafida Bonya Ahmed, qui a participé cette année pour la première fois aux Bobs en tant que membre du jury, est la veuve du blogueur Avijit Roy, assassiné en 2015. Pour elle, "le fait que cette année encore, un projet bangladais soit distingué par le jury prouve à quel point la situation sur place s'est dégradée, de manière dramatique. Ces cinq dernières semaines, quatre agressions ont été mortelles. Les activistes séculiers, les écrivains, les blogueurs et les membres des minorités ne sont plus en sécurité nulle part dans le pays.

Bobs 2016 Gershad

Gershad, une application iranienne

Technologie au service du bien

L'application iranienne Gershad s'impose dans la catégorie Technologies au service du bien. Elle répertorie sur une carte, en temps réel, les patrouilles de la police des moeurs iraniennes, permettant ainsi à ses utlisateurs et utilisatrices de faire un détour et éviter les contrôles. Un systeme astucieux qui a séduit des femmes – elles doivent se couvrir les cheveux et sont soumises à un code vestimentaires strict dans l'espace public - comme des hommes, qui eux aussi peuvent être arrêtés si leur tenue est jugée indécente. À la manière des applications anti-radar routiers, les signalements sont faits par les internautes eux-mêmes.

L'équipe qui a mis au point cette application tient à rester anonyme, et a choisi de dédier ce prix "aux utilisateurs et utilisatrices de l'application. Ce prix est sans aucun doute un signal positif fort, envoyé à tous ceux qui se dérobent chaque jour aux contrôles de la police des moeurs. Gershad est bien plus qu'une application participative. C'est surtout le début d'un dialogue sur les pratiques arbitraires de la police en Iran et sur l'urgence à faire avancer le débat autour d'un renforcement des droits des citoyens dans le pays.

Arts et culture

Le Centre pour la beauté politique est le deuxième projet allemand à être récompensé par un jury The Bobs, cette fois-ci dans la catégorie Arts et culture. Cette initiative basée à Berlin, pilotée par un collectif d'artistes, a sécoué le débat public allemand autour des migrations par une action choc: Die Toten kommen (les morts viennent), pour laquelle le Centre pour la beauté politique a fait croire à la presse qu'il allait organiser les enterrements de plusieurs migrants morts dans des naufrages en Méditerranée. Une action fortement controversée, mais qui a permis d'attirer l'attention de l'opinion publique sur le sort de milliers de migrants, qui risquent leurs vies pour franchir les frontières européennes.

Le commerce des armes a également fait l'objet d'actions du collectif, explique Katharina Nocun, membre du jury The Bobs pour la langue allemande: "Cette initiative invite les Allemands à envisager la problématique des migrations dans sa globalité, en montrant la responsabilité des pays exportateurs d'armes – comme l'Allemagne – dans les conflits qui secouent le globe. Mais les actions du Centre pour la beauté politique envoient également un message fort aux réfugiés et migrants qui fuient les conflits armés et cherchent protection en Europe, en montrant qu'ici aussi, des activistes s'engagent pour défendre leurs droits“.

Indische Opfer von Säureattentaten Organisation Stop Acid Attacks

Des victimes indiennes d'attaques à l'acide

Changement social

"Stop acid attacks (Halte aux attaques à l'acide) est une campagne visant à dénoncer ces attaques, qui touchent de nombreuses femmes, chaque année, en Inde. Elles sont les victimes de crimes d'honneur, lorsqu'un membre de leur famille ou un prétendant rejeté leur jettent de l'acide au visage en guise de représailles. Un jet d'acide laisse des séquelles irréversibles sur la peau des victimes, souvent défigurées, et donc rejetées par leurs communautés. La campagne Halte aux attaques à l'acide vide à mettre un terme au silence qui les entoure, en multipliant les initiatives - portraits diffusés dans les médias sociaux, débats publics, cafés citoyens gérés par les victimes de l'acide.

"Ce combat est particulièrement important, car il fait écho à une problématique globale“, soutient Abhinandan Sekhri, membre du jury pour la langue Hindi. "Il n'y a pas qu'en Inde que le patriarcat est omniprésent, des activistes du monde entier pourraient s'inspirer des succès de ce projet, qui a influencé le vote de nouvelles lois“ en faveur des droits des femmes.

La remise des prix des Bobs 2016 se tiendra à Bonn, lors du Global Media Forum de la Deutsche Welle (13 au 15 juin 2016).

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !