Vivre à Stuttgart : le calme dans la grande ville | Allemagne | DW | 16.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Vivre à Stuttgart : le calme dans la grande ville

De grands parcs, un zoo magnifique, un ballet de rang international, des magasins de luxe, Stuttgart possède tout cela. Mais qu’en est-il des bistrots d’étudiants ? Zéro pointé! Alors, où sortir à Stuttgart?

Vue sur le Parc du château à Stuttgart depuis le très chic restaurant Cube.

Vue sur le Parc du château à Stuttgart depuis le très chic restaurant Cube

Le soir, prendre un verre, de vin ou de bière sur les hauteurs de la ville. Abandonner le quotidien, se changer les idées, laisser le regard profiter du superbe panorama sur la ville, c’est tout simplement ça, Stuttgart. Les collines qui entourent la ville comme un écrin offrent différentes plateformes panoramiques. A vol d’oiseau non loin du centre, de nombreux étudiants trouvent ici le calme nécessaire pour se remettre de l’agitation urbaine. A peu de frais, l’on peut passer ici de superbes soirées. Car Stuttgart ne regorge pas de bistrots étudiants typiques, aux prix modérés. La métropole propose clubs, bars et autres débits de boisson pour monsieur Tout-le-Monde, mais pas pour toutes les bourses.

Des loyers trop chers pour les étudiants

Quand les loyers en centre-ville sont trop élevés, les temps de transport s'allongent...

Quand les loyers en centre-ville sont trop élevés, les temps de transport s'allongent...

Stuttgart est une ville chère, surtout pour le logement. Certes, il existe bien des foyers étudiants mais les places y sont rares. Et la plupart des appartements sont hors de portée de l’étudiant moyen. Ou bien leurs propriétaires refusent les colocations. « Je n’habite plus à Stuttgart, j’ai déménagé à Filderstadt », raconte Omid qui a trouvé à se loger aux portes de la ville.

Nombre d’étudiants ont fait comme lui et font la navette pour aller à la fac.

Détente dans le « Grünes U » et le « Maurischen Garten »

Pour trouver le repos toutefois, pas besoin de quitter la ville. « J’aime aller au Rosensteinpark (Parc Rosenstein) », explique Yanling, de Chine. Construit dans le style des jardins anglais, ce parc a été créé au XIXe siècle. A Stuttgart, les parcs bénéficient d’un statut particulier. Ils entourent la ville comme une ceinture verte, l’« U vert » comme on la surnomme. Depuis le centre-ville, on peut effectuer son jogging depuis la « Schlossplatz » (Place du Château) jusqu’aux forêts qui ceinturent la cité. « Mais la Wilhelma aussi est belle », dit Yanling. Le jardin zoologique et botanique de Stuttgart abrite l’une des plus riches variétés d’animaux d’Allemagne : plus de 10 000 animaux de 1 000 espèces. Mais le plus bel endroit de la ville est sans conteste le « Maurischer Garten » (Jardin maure) avec ses allées boisées romantiques et son étang de nénuphars.

La « Königsstraße » (Rue royale) et l'Opéra

Le théâtre de Stuttgart fut construitpar l'architecte munichois Max Littmann entre 1909 et 1912.

Le théâtre de Stuttgart fut construit par l'architecte munichois Max Littmann entre 1909 et 1912

Il existe pourtant des étudiants qui aiment flâner dans les rues du centre-ville. « J’aime beaucoup la « Königsstraße », c’est mon endroit préféré », raconte Mohamed. « J’adore les grandes zones piétonnes où l’on peut déambuler à sa guise ». Cette rue s’y prête tout particulièrement. Devant un décor de magasins, également de luxe, les saltimbanques font des prouesses et, le samedi, il y a vraiment foule.

A gauche et à droite de la Königsstraße, il y a des cinémas, des théâtres, des musées et l’Opéra. Sur le plan culturel, Stuttgart ne craint pas la comparaison avec d’autres grandes villes allemandes. Au contraire : le « Staatstheater Stuttgart » (le Théâtre d’Etat de Stuttgart) abrite le plus grand ensemble tripartite du monde avec theâtre, ballet et opéra. Cela dit, la ville n’est pas réputée pour ce que l’on appelle d’ordinaire la vie d’étudiant.

Auteur : Janine Albrecht

Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens