Vivre à Duisbourg : charmante et farfelue | Allemagne | DW | 04.10.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Allemagne

Vivre à Duisbourg : charmante et farfelue

A Duisbourg, un étudiant sur dix vient de l’étranger. C’est l’une des raisons pour lesquelles les étudiants venus d’ailleurs se sentent aussi bien ici. D’autant que Duisbourg allie charme citadin et oasis de verdure.

A Duisburg, les études sont internationales ou ne sont pas!

A Duisbourg, les études sont internationales ou ne sont pas!

« A Duisbourg, on trouve des gens des quatre coins du monde, c’est ce qui m’a convaincue de venir faire mes études ici », rapporte la Sierra-léonaise Hamida Lansana, 29 ans, étudiante en électrotechnique. Au semestre d’hiver 2008/2009, plus de 3 800 étudiants sur les 30 000 que compte l’Universität Duisbuurg-Essen viennent de l’étranger : 130 nations apprennent ici ensemble. La majorité sont originaires d’Europe et d’Asie.

Duisbourg, une ville « vraie »

La mairie de Duisburg, de style historiciste, achevée en 1902

La mairie de Duisbourg, de style historiciste, achevée en 1902

Hamida Lansana a choisi de prendre une chambre en résidence universitaire, avec cuisine et salle de bains partagées. Au semestre d’hiver 2008/2009, la chambre coûte à peine 200 euros et les séances de cuisine en commun ont vite fait de créer des liens. Mais même ceux qui préfèrent habiter en colocation ou dans leur propre appartement n’ont pas de problème à Duisbourg. Ici en effet, les loyers sont nettement plus bas que dans d’autres villes universitaires comme Cologne, Düsseldorf, Hambourg ou Munich.

« Duisbourg est une ville vraie », se plaisent à dire ses habitants. Ici, beaucoup de choses ont l’air de ne pas avoir leur place dans le décor, on se met peu en avant et on trouve même des choses un peu farfelues... Mais les habitants de Duisbourg ont le cœur sur la main et c’est cela qui rend la ville universitaire aussi charmante.

Un endroit apprécié : le port fluvial

Le port intérieur de Duisburg revêt des airs de marina...

Le port intérieur de Duisbourg revêt des airs de marina...

Selon Hamida Lansana, il y a toujours quelque chose à faire à Duisbourg, surtout dans le quartier étudiant de Neudorf-Nord, avec ses nombreux cafés et ses petits restaurants. Hamida retrouve ses amies au café international du Studentenwerk (Œuvres universitaires). Le soir, elle peut aller au Filmforum sur la Dellplatz, au théâtre de la ville près de la Königstraße ou bien dans l’un des bars à cocktails du port fluvial qui a été complètement réaménagé. Le centre culturel « HundertMeister » et le petit cabaret « Die Säule » dans le quartier Dellviertel proposent des concerts et des soirées spectacle et cabaret à des prix raisonnables. Et dans la chaleur des soirées estivales, les terrasses des cafés avoisinants invitent à s’asseoir pour déguster une bonne bière.

L'éclairage du Landschaftspark Duisburg-Nord : spectaculaire !

L'éclairage du Landschaftspark Duisburg-Nord : spectaculaire !

Là où les hauts-fourneaux crachaient leur fumée et où le fer coulait encore dans les années 1980, le « Landschaftspark Duisburg-Nord » et ses 200 hectares de verdure offrent aux visiteurs l’occasion de découvrir l’histoire industrielle de la ville du bassin de la Ruhr, d’escalader les murs de l’ancienne mine ou d’explorer les profondeurs du « RauchRevierGasometer », un ancien gazomètre comme son nom l’indique.

Pour s’aérer l’esprit après de longues heures de bachotage, les étudiants n’ont pas trop de chemin à faire. Le célèbre zoo de Duisbourg, en lisière de forêt n’est qu’à un jet de pierre du campus. Hamida Lansana a pour sa part découvert sa nouvelle passion, l’aviron, dans la base de loisirs Wedau, juste à côté du zoo. C’est l’une des plus grandes d’Allemagne et son plateau des six lacs (Sechs-Seen-Platte) est très connu. Autour de Duisbourg, de nombreuses routes invitent à des escapades à vélo dans les environs.

Explorer la région pour zéro euro, avec le ticket étudiant

L’un des avantages de Duisbourg, que les étudiants étrangers avides de voyages apprécient particulièrement, est la situation géographique de la ville. Forte de 500 000 habitants, Duisbourg est située à l’extrémité ouest de la Ruhr. En moins d’une heure de train, on peut rejoindre les villes des bords de Rhin : Oberhausen, Essen, Bochum ou Dortmund pour la Ruhr, et Düsseldorf, Cologne et Bonn dans la région rhénane.

La cerise sur le gâteau, c’est que tous les étudiants du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie reçoivent au moment de leur inscription semestrielle le « NRW-Ticket », un titre de transport permanent qui permet de voyager gratuitement dans tous les bus, tramway et trains régionaux de la région. Hamida Lansana a utilisé le sien très souvent. « Quand on est étudiant, estime-t-elle, il ne faut pas rester dans la ville où on étudie mais partir à la découverte de toute la région. »

Auteur : Svenja Üing

Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens