Visite en Allemagne du président libanais Michel Sleimane | Allemagne | DW | 03.12.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Visite en Allemagne du président libanais Michel Sleimane

En poste depuis 6 mois, Michel Sleimane incarne le compromis et surtout la fin d’une longue crise politique. Sa visite intervient au lendemain de la remise d'un nouveau rapport sur le meurtre de Rafic Hariri.

default

Le président libanais Michel Sleimane a servi dans l'armée pendant 40 ans

L'élection de Michel Sleimane à la tête du pays des Cèdres a mis un terme à une crise politique qui a duré près de deux ans entre partisans du Premier ministre Fouad Siniora et partisans de l'opposition et en l'occurrence du mouvement chiite Hezbollah.

Libanon Hisbollah Demonstration mit Flagge in Beirut

Des partisans du Hezbollah manifestent avec le drapeau libanais

Le vote au Parlement pour la présidentielle a été reporté 19 fois. Michel Sleimane, qui a servi dans l'armée libanaise pendant 40 ans, a toujours su rester au dessus de la mêlée. Heiko Wimmen est directeur de la Fondation Heinrich Böll au Liban:

« Il faut voir que l'armée est l'une des rares institutions étatiques à jouir encore d'une certaine confiance, ce dont a bien sûr bénéficié Sleimane, qui était chef des armées. »

Les autres institutions libanaises ont perdu toute crédibilité avec la crise politique puisqu'elles n'ont pas réussi à réconcilier les deux parties. Cette crise a bien failli dégénérer en guerre civile, mais un accord, l'accord de Doha, initié par l'Arabie Saoudite, a entraîné la création d'un gouvernement d'union nationale. En tant que président, Michel Sleimane doit veiller à ce qu'un certain équilibre soit respecté, notamment entre les communautés religieuses comme l'explique Heiko Wimmen:

« Les compétences du président libanais ne sont pas seulement d'ordre exécutif. Le président est une figure-clé de l'intégration, il a pour rôle principal de représenter le Liban à l'extérieur, et ça, c'est très important. Avant tout, il a parlé avec tous les gens et il a fait en sorte que les gens se parlent. Le leader du Hezbollah s'est entretenu avec le fils du Premier ministre assassiné Rafic Hariri, ce qu'on a longtemps considéré comme totalement impossible. »

Saad Hariri Sohn des ehemaligen Ministerpräsidenten des Libanons

Saad Hariri, le fils de l'ancien Premier ministre assassiné Rafic Hariri

Hier, la commission d'enquête sur le meurtre de Rafic Hariri dirigée par l'inspecteur canadien Daniel Bellemare a remis un rapport d'où ressortent de nouvelles pistes et notamment le lieu d'où vient le kamikaze à l'origine de l'attentat de février 2005. L'attentat serait lié à d'autres attentats perpétrés par la suite. Cela dit, le rapport ne contient pas d'informations précises pour des raisons de sécurité. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki Moon a par ailleurs fait savoir qu'un tribunal spécial chargé de l'affaire serait créé le 1er mars à la Haye.

  • Date 03.12.2008
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/G8Lb
  • Date 03.12.2008
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/G8Lb