Tempête sous les crânes | Vu d′Allemagne | DW | 29.08.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Tempête sous les crânes

Si les journaux allemands reviennent sur l'ouragan Irene, ils s'intéressent aussi à une autre tempête, en Allemagne cette fois, qui menace de démission Guido Westerwelle, le Ministre allemand des Affaires étrangères.

default

Si New York a bravé l'ouragan avec succès, Guido Westerwelle risque d'être emporté par la tempête qu'il a déclenché

Cette fois-ci, Michael Bloomberg, le maire de New York, a tout fait pour ne pas se faire piéger, constate la Frankfurter Rundschau. Pas comme l'hiver dernier où il bronzait aux Bermudes, alors que sa ville était paralysée par la neige. Cette fois, sa gestion de la catastrophe naturelle est sans reproches. Apparemment, la nouvelle devise de la protection civile aux USA, c'est : plutôt trop que pas assez.

Westerwelle / FDP / Außenminister

Guido Westerwelle n'est plus en odeur de sainteté depuis longtemps

Le quotidien de Francfort revient également sur la tempête qui agite le monde politique allemand, à la suite des déclarations malheureuses de Guido Westerwelle pendant le week-end dernier. Déclarations selon lesquelles c'est la non-intervention de l'Allemagne dans le dossier libyen qui a déclenché la chute du régime de Khadafi.

Pour die Welt, en s'obstinant à présenter comme positive la réserve de Berlin dans le dossier libyen, même après l'entrée des rebelles dans Tripoli, Guido Westerwelle a failli précipiter sa chute. Seul l'espoir des dirigeants de son parti que le maintien de Westerwelle à son poste évitera une catastrophe aux prochaines élections régionales lui sauve - pour l'instant - la mise.

En pleine crise de l'euro et à la veille de deux élections régionales importantes, quelle coalition gouvernementale accepterait de remplacer son ministre des Affaires étrangères ? s'interroge la Frankfurter Allgemeine Zeitung. On continue donc de supporter Guido Westerwelle. C'est une vraie tragédie, car cette histoire n'a pas de happy end.

Muammar Gaddafi

Où est l'ancien dictateur libyen ?

Ministre de l'Extérieur, ministre à l'extérieur : la Süddeutsche Zeitung joue sur les mots avant de constater que Guido Westerwelle est moins mauvais qu'on veut bien le dire. C'est seulement un ministre qui manque de chance. Au sein du cabinet Merkel, il joue le même rôle que l'une des filles de la Dame Hiver, dans le conte du même nom des Frères Grimm. Si dans cette histoire pour enfants, le laideron est chassée à la fin, en politique, les choses ne sont pas si simples.

La Tageszeitung titre en Une : « qui va se rendre le premier ? » et publie des photos du colonel Khadafi et de Guido Westerwelle semblant écraser une larme. Sans ironie pourtant, le quotidien de Berlin constate que le déclin du ministre dure depuis un bon moment. C'est une chute au ralenti mais une chute inéluctable, car Guido Westerwelle est incapable de tirer la leçon de ses erreurs.

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : Aude Gensbittel

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !