Situation tendue à Madagascar | Afrique | DW | 12.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Situation tendue à Madagascar

A quelques jours du référendum constitutionnel, 21 opposants ont été arrêtés suite à une manifestation qui s'est tenue mercredi contre le scrutin. Des arrestations qui font craindre de nouveaux remous dans la capitale.

default

Le président de la Transition, Andry Rajoelina

Parmi les 21 personnes mises sous mandat de dépôt se trouvent trois leaders de l'opposition : Stanislas Zafilahy, le pasteur Edouard Tsarahame, et enfin Fetison Andrianirina… Ce dernier est le plus connu du grand public car chef de délégation de la mouvance de l'ancien président Marc Ravalomanana aujourd'hui en exil…

Ces 21 personnes sont accusées d'avoir participé à la manifestation de mercredi, interdite par le régime de Transition… Près d'un millier de personnes étaient descendues dans la rue pour contester le processus, alors que depuis quelques jours, tous les rassemblements politiques sont interdits s'il ne s'agit pas de la campagne pour le oui ou pour le non.

L'opposition milite contre la tenue même du scrutin qu'elle juge « unilatéral »… « Pour nous, il n'y a pas de référendum », martèlent-ils depuis le début de la campagne, alors que la communauté internationale ne reconnaît toujours pas le processus de sortie de crise jugé pas assez consensuel.

L'opposition s'insurge aussi contre l'attitude du président de la Transition Andry Rajoelina qui multiplie les meetings dans toute l'île pour appeler les électeurs à voter, et pour présenter un programme de grands travaux. « N'est-il pas en train de faire de la propagande ? » s'était demandé Fetison Andrianirina la veille de son convocation.

L'audience des opposants arrêtés doit avoir lieu le 23 novembre, c'est-à-dire après le référendum constitutionnel. Mais il est probable que ces arrestations aient l'effet inverse que celui escompté. Une autre aile de l'opposition radicale, celle de l'ancien premier ministre Monja Roindefo prévoit un grand meeting samedi dans la capitale, « avec ou sans autorisation »

Auteur: Aline Ranaivoson
Edition: Konstanze von Kotze

Audios et vidéos sur le sujet