Retour à la normale dans les relations germano-chinoises | Allemagne | DW | 29.01.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Retour à la normale dans les relations germano-chinoises

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao est à Berlin pour parler économie. Après une période de brouille, les relations germano-chinoises semblent être de nouveau au beau fixe.

default

Le Premier ministre chinois Wen Jiabao et la chancelière allemande Angela Merkel

Cette brouille, on la doit à la visite en Allemagne du Dalaï Lama à l'automne 2007. Le chef spirituel tibétain avait alors été reçu par la chancelière, ce qui n'avait pas du tout plu à Pékin. Mais entre temps, les choses ont changé. Plusieurs ministes allemands se sont rendus en Chine, et Angela Merkel a elle aussi fait le déplacement en octobre dernier.

Deutschland China Tibet Dalai Lama in Bamberg

Le Dalaï Lama en visite en Allemagne

La crise semble donc dépassée comme l'explique Eberhard Sandschneider, spécialiste de la Chine à la Société allemande de politique étrangère située à Berlin :

« Je crois que le gouvernement chinois a compris que le fait de recevoir le Dalaï Lama est toujours un acte d'une valeur hautement symbolique pour la politique intérieure des chefs de gouvernement européens. Que l'on ne soit pas d'accord, que l'on condamne un tel geste, que l'on gèle pendant un moment les relations avec les pays concernés, c'est autre chose. Mais ce n'est pas dans l'intérêt du gouvernement chinois de donner au Dalaï Lama plus d'importance qu'il n'en a ni de le laisser détériorer les relations de la Chine avec ses partenaires européens stratégiques. »

L'Allemagne en fait bien évidemment partie, c'est même le partenaire commercial européen le plus important de la Chine, et les deux pays ont décidé d'étendre leurs relations économiques. La firme chinoise Sany souhaite ainsi implanter une entreprise de construction de machines à Cologne, tandis que l'allemand ThyssenKrupp a l'intention de vendre à la Chine sa technologie du train à sustentation magnétique. Berlin et Pékin veulent également intensifier leur coopération en matière de protection de l'environnement.

Deutschland China Demonstration Freiheit für Tibet in Frankfurt

Une manifestation à Francfort en mars 2008 en faveur du Tibet libre

Les deux pays qui sont les deux plus grands exportateurs au monde, ne sont toutefois pas épargnés par la crise économique mondiale et les organisations de défense des droits de l'homme redoutent qu'elle ne fasse passer au second plan d'autres volets de la politique chinoise. Kai Müller dirige en Allemagne la campagne internationale pour le Tibet:

« Il est nécessaire, tout particulièrement en ces temps difficiles, de laisser les thèmes comme les droits de l'homme ou la question du Tibet à l'ordre du jour. Une politique étrangère durable qui respecte les droits de l'homme doit être capable de le faire. »

L'ONG Reporters sans frontière a quant à elle demandé aux responsables allemands d'aborder avec Wen Jiabao le thème de la liberté de la presse dans son pays.




  • Date 29.01.2009
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Gj6R
  • Date 29.01.2009
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/Gj6R