Rencontre Moubarak-Obama à Washington | International | DW | 19.08.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Rencontre Moubarak-Obama à Washington

Cela faisait 5 ans que le président égyptien Hosni Moubarak ne s’était pas rendu à Washington, il faut dire que ses relations avec George W Bush étaient plutôt glaciales. Désormais, la glace semble rompue

default

Si l'on s'en tient aux déclarations du président égyptien, la rencontre a été fructueuse. A peine sorti du bureau ovale de la Maison Blanche, Hosni Moubarak a qualifié la rencontre de « cordiale ». Au menu des discussions : le processus de paix au Proche-Orient. Car l’Egypte fait figure de médiateur non seulement entre Israël et la Palestine, mais aussi entre les deux forces palestiniennes, le Fatah et le mouvement islamiste du Hamas.

Barack Obama mit Hosni Mubarak Ägypten

Barack Obama et Hosni Mubarak

"Il y a eu des gestes dans la bonne direction" a pour sa part déclaré Barack Obama, qui a félicité le Premier Ministre israélien pour avoir annoncé quelques heures plus tôt qu’il freinait temporairement la colonisation en Cisjordanie. Le président américain a donc appelé les pays Arabes et les palestiniens à faire à leur tour des concessions envers Israël.

De son côté, Hosni Moubarak a déclaré qu’il fallait "avancer vers le statut final des territoires palestiniens", c’est-à-dire avant tout trancher la question des frontières et du statut de Jérusalem. Pour le président égyptien, le temps des accords provisoires est révolu, voici venu dit il, le temps d’un accord définitif. Reste donc à savoir si les deux hommes réussiront effectivement à ranimer le processus de paix dans les prochains mois.

Der neue Nahost Vermittler der US Regierung George Mitchell in Kairo, Ägypten

George Mitchell, émissaire américain au Proche-Orient était déjà au Caire pour faire avancer le processus de paix Israel-Palestine

Concernant les préoccupations de l'ONG Human Rights Watch par rapport aux violations de droits de l'homme, difficile de savoir ce qui s’est dit en privé. Lors de la conférence de presse en tous cas, le terme de « droits de l’homme » n’a pas été prononcé une seule fois. Alors, le président américain a-t-il évoqué en coulisses les arrestations arbitraires, les tortures, les meurtres d’opposants par la police secrète d’Hosni Moubarak, et l’état d’exception qui est en vigueur en Egypte, et ce depuis 28 ans ? Barack Obama a répondu par une jolie pirouette :

Palästinenser Gaza Israel Raketenangriff auf Israel Hamas

Les violents combats entre Israel et la Palestine ont occasionné d'importants dégâts

"Il reste des domaines sur lesquels nous restons en désaccord. Et là où nous avons des avis différents, nous échangeons ouvertement et de façon honnête."

Reste que cette situation arrange aussi les Etats-Unis. Car, il faut le dire, de réelles élections démocratiques risqueraient de porter au pouvoir le mouvement islamiste égyptien des Frères Musulmans. En attendant, Barack Obama compte sur Hosni Moubarak pour être un facteur de stabilité au Moyen-Orient.

Cécile Leclerc / Ralph Sina / F.Q.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !