Regain de mobilisation des antinucléaires | Allemagne | DW | 10.11.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Regain de mobilisation des antinucléaires

Ce week-end, ils étaient plus de 14 000 à Gorleben à manifester pacifiquement contre un nouveau transport de déchets nucléaires en provenance de l'usine de retraitement de La Hague.

default

Blocage d'une rue menant au centre de stockage de Gorleben

Le convoi a quitté la France vendredi, et des petits groupes de manifestants se sont opposés à son passage déjà en Moselle et en Alsace. Mais c'est à Gorleben, le village qui jouxte le centre de stockage, que la mobilisation a été la plus forte: samedi, plus de 14 000 personnes ont protesté dans le calme contre ce nouveau transport, composé de onze conteneurs de déchets radioactifs en provenance de l'usine de retraitement de la Hague ainsi que d'un wagon occupé par des policiers.

Polizisten sichern Gleise für Castor-Transport

Des policiers surveillent les voies où doit passer le transport de déchets atomiques

Pour Michael Müller, secrétaire d'Etat à l'environnement, ces transports sont nécessaires:

« Il y a des traités internationaux qui nous obligent à reprendre les déchets radioactifs. Je crois que les manifestations servent en fait une autre politique énergétique. Nous devons régler le problème du traitement des déchets, c'est selon moi une responsabilité à l'échelle nationale, mais je ne dis pas pour autant que le centre de Gorleben est la solution la plus adaptée.»

Mais les 14 000 manifestants, contre 6000 lors du précédent transport, sont bien décidés à faire réagir les partis conservateurs et les libéraux, comme l'explique la présidente du parti des Verts Claudia Roth:

«Je crois qu'il est justifié de retenir le convoi aussi longtemps que possible et d'envoyer ainsi un message très clair et qui dépasse largement le cadre des problèmes régionaux à la chancelière à la CDU et la CSU, au FDP, qui veulent prolonger la vie des centrales nucléaires, qui veulent créer plus de déchets atomiques, sans avoir de concept pour un stockage final.»

Claudia Roth

La présidente des Verts, Claudia Roth

Le parti chrétien-démocrate de la chancelière Angela Merkel, sa petite soeur bavaroise ainsi que les libéraux du FDP n'excluent pas de reporter la fermeture des centrales nucléaires: ils ignoreraient alors l'accord conclu entre les sociaux-démocrates et les Verts sous le gouvernement du chancelier Gerhard Schröder d'abandonner progressivement le nucléaire d'ici 2020, ce qui explique la renaissance du mouvement anti-atome

Par ailleurs, les manifestants, qui n'hésitent pas à coincer leurs bras dans un bloc de béton sur les voies ferrées pour empêcher la circulation des transports, entendent protester contre les pannes qui ont eu lieu récemment dans le centre de déchets atomiques d'Asse en Basse-Saxe.





  • Date 10.11.2008
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FqnR
  • Date 10.11.2008
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FqnR