Qui perd gagne | Vu d′Allemagne | DW | 05.08.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Qui perd gagne

La visite surprise de Bill Clinton en Corée du Nord et la libération du cargo allemand «Hansa Stavanger» : voilà les deux grands sujets qui intéressent les journaux allemands.

default

Bill Clinton et les deux journalistes libérées

Une photo très officielle fait la une des journaux ce matin. Bill Clinton et Kim Jong-Il assis au premier rang, le visage fermé. Pour la Süddeutsche Zeitung, l'heure est à l'espoir d'un apaisement des tensions. Le journal note cependant que les Etats-Unis devaient être vraiment inquiets pour envoyer leur ancien président en Corée du Nord. Car si Kim Jong-Il venait à démissionner à cause de ses problèmes de santé, voire à mourir, les conflits de succession pourraient aboutir à une guerre nucléaire incontrôlable.

Bildkombo Laura Ling und Euna Lee

Laura Ling et Euna Lee étaient emprisonnées depuis mars

Les essais nucléaires et les tirs de missiles de ces derniers mois ont révélé le danger qui plane. La Süddeutsche Zeitung conclue : « c'est une mission des plus difficiles que l'Amérique a confié à son ancien président »

Mais pour la Frankfurter Rundschau, c'est Kim Jong-Il qui est le gagnant dans cette histoire. Grâce à sa politique de prise d'otages, il a réussi à recevoir la visite d'une personnalité politique d'envergure, et ainsi à donner l'impression aux nord-coréens que leur « dirigeant bien aimé » est respecté sur la scène internationale. Le journal note que Bill Clinton fait ici « cadeau d'un coup de publicité au régime stalinien »

Hansa Stavanger

Le Hansa Stavanger était retenu par les pirates somaliens depuis quatre mois

La Frankfurter Allgemeine Zeitung revient sur la rançon de 2,75 millions de dollars versée pour obtenir la libération de l'équipage du cargo allemand «Hansa Stavanger». « Peu importe la somme payée, il s'agit avant tout de sauver des vies humaines. Mais le prix à payer sur le plan politique est cher. Car les pirates ont encore une fois gagné » estime le journal. Il ne faut en effet pas retenir la fin heureuse de cette histoire, mais en tirer les leçons.

Die Welt expose de son côté ses solutions pour combattre la piraterie maritime. Premièrement, la communauté internationale doit montrer sa détermination à lutter contre les pirates. Deuxièmement, il faut arrêter de payer des rançons. Et troisièmement, les zones côtières des Etats dits fantômes doivent être confiées aux administrations d'Etats robustes, quitte à être accusé de néocolonialisme.

Le Tagesspiegel ajoute que les prises d'otage de cargos continueront, tant qu'aucune solution ne sera trouvée pour réellement pacifier la Somalie. Car ce n'est pas un simple armistice qui va offrir de nouveaux emplois aux jeunes hommes somaliens, qui, faute de mieux, resteront pirates.

  • Date 05.08.2009
  • Auteur Cécile Leclerc/AG
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/J4Fm
  • Date 05.08.2009
  • Auteur Cécile Leclerc/AG
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/J4Fm
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !