Paroles, paroles... | Vu d′Allemagne | DW | 05.04.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Paroles, paroles...

La presse allemande d'aujourd'hui revient sur le scandale engendré en Allemagne par le texte critique de Günter Grass à l'encontre d'Israël et sur l'interdiction des vols de nuit à l'aéroport de Francfort sur le Main.

Günter Grass provoque le scandale en critiquant Israël

Günter Grass provoque le scandale en critiquant Israël

Selon le prix Nobel de Littérature, Israël menace la paix mondiale, commente la Frankfurter Rundschau. Une thèse qui se défend si l'on tient compte de la politique suivie par Benjamin Netanhyahu, tant à l'égard des Palestiniens qu'envers Téhéran. Seulement, l'auteur fait l'impasse sur Mahmoud Achmadinejad qui refuse à l'état hébreu tout droit à l'existence, qui nie l'Holocauste et veut la bombe atomique. Günter Grass a dit un jour que la poésie était l'art d'écrire qui était le plus clair et le plus éloquent. Sur le plan politique, son texte baptisé « Ce qui doit être dit » aurait du rester non-dit. Quant à sa qualité littéraire, c'est aux critiques littéraires de se prononcer.

Thema Fluglärm Flughafen Köln-Bonn

Le silence nocturne est un droit fondamental, argumentent les riverains des aéroports

Pour die tageszeitung, le scandale n'est pas la critique d'Israël mais plutôt que l'auteur se positionne en martyr victime des Juifs qui veulent censurer la vérité en accusant les critiques d'antisémitisme. Il est peu important qu'un écrivain âgé souffrant apparemment d'un ego plutôt surdimensionné critique Israël et exprime sa peur d'une guerre nucléaire. Il est par contre funeste qu'un écrivain allemand Prix Nobel de Littérature joue des stéréotypes antisémites.

La presse allemande revient également sur le jugement prononcé hier par le Tribunal fédéral de Leipzig qui confirme une interdiction provisoire des vols nocturnes sur l'aéroport de Francfort sur le Main.

Finalement, les juges devaient se prononcer sur la question fondamentale de savoir si les intérêts des riverains pèsent plus lourd que les intérêts économiques, analyse die Welt. Le tribunal impose des limites à la croissance pour protéger les citoyens et les communes. Pour autant, les opposants à ce type de croissance économique doivent réfléchir à la contradiction que représente leur position : ils veulent profiter du progrès tout en en refusant les conséquences. Il faut savoir faire des compromis.

Aus für Nachtflüge am Frankfurter Flughafen

Les vols de nuit sont désormais interdits à Francfort/Main

Ce jugement est aussi un déni lancé aux impératifs de la mondialisation qui rejette toute précaution au nom des soi-disant nouveaux défis à relever, analyse la Süddeutsche Zeitung. En droit allemand, il n'existe pas de droit fondamental à profiter de manière illimitée de ses investissements. La santé de centaines de milliers de personnes passe avant les intérêts économiques, à Francfort comme ailleurs. L'état de droit doit conserver l'équilibre entre des intérêts divergents. Le tribunal de Leipzig s'est acquitté de cette tâche de très respectable manière, conclut le quotidien.

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : Yann Durand

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !