Oslo, Pékin et le couvercle | Vu d′Allemagne | DW | 10.12.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Oslo, Pékin et le couvercle

Le prix Nobel de la paix 2010 Liu Xiaobo fait évidemment la Une des journaux ce vendredi. Ces derniers jours, Pékin a tout fait pour délégitimer le comité Nobel et a appelé au boycott de la cérémonie.

default

Liu Xiaobo, prix Nobel de la Paix 2010

Die Welt consacre un long éditorial à la réaction de Pékin qu'il qualifie d'hystérique à la veille de la cérémonie de remise du prix Nobel. Hystérique car elle cache la peur de la Chine face au pouvoir des droits de l'homme. L'appel au boycott de la cérémonie à Oslo rappelle les temps sombres de la propagande staliniste. D'ailleurs, les dirigeants chinois connaissent bien l'histoire de la chute du bloc soviétique. Et c'est ce qu'ils craignent : que les revendications de Liu Xiaobo se généralisent dans le pays. Selon Die Welt, ça bout en Chine, le couvercle est encore maintenu, mais il pourrait sauter. Tout cela devrait pousser les pays occidentaux à ne pas sous-estimer le pouvoir des droits de l'homme dans la politique internationale. Le journal conclut : Oslo nous montre aujourd'hui que les droits de l'homme ne sont pas réservés exclusivement aux peuples occidentaux.

Terror / Deutschland / Flughafen / Polizei / Bundespolizei

La police fédérale est notamment responsable de la sécurité dans les aéroports

La Frankfurter Allgemeine Zeitung commente de son côté l'annonce faite hier par le ministre allemand de l'Intérieur, Thomas de Maizière, qui veut fusionner l'office allemand chargé de la criminalité et la police fédérale. Certes, le ministre a raison de vouloir renforcer les forces de l'ordre, alors que la menace terroriste est toujours plus grande. Mais il se contente du minimum : fusionner deux organes qui dépendent de son ministère. L'un, la police fédérale, est d'ailleurs limité à la gestion de la sécurité dans les gares et les aéroports et l'autre, l'office chargé de la criminalité, a pour seule fonction la lutte contre le terrorisme et contre les trafics de stupéfiants. A eux deux, leur pouvoir sera tout aussi limité. Pour la F.A.Z., il aurait été plus intelligent de renforcer la coopération avec la police qui dépend des Länder, les régions allemandes. Sinon, les organes vont continuer à se marcher sur les pieds .


Pressestatement de Maiziere zu verdächtigem Paket im Kanzleramt

Thomas de Maizière, ministre allemand de l'Intérieur

Die tageszeitung est également sceptique. Aux premiers abords, cette fusion annonce une meilleure répartition des tâches, l'Allemagne aura désormais une Super-police fédérale. Mais s'interroge le journal : quelles seront précisément ses compétences? Il craint que cette fusion soit prétexte à renforcer les mesures sécuritaires comme la multiplication des vidéosurveillances. Ne nous leurrons pas, conclut die tageszeitung : en matière de sécurité, les droits des citoyens passent toujours au second rang…


Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Konstanze von Kotze

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !