Moment de vérité pour la démocratie sénégalaise | Afrique | DW | 14.02.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Présidentielle 2019 au Sénégal

Moment de vérité pour la démocratie sénégalaise

A dix jours du scrutin, la tension est vive au Sénégal, pourtant connu pour sa démocratie. On dénombre déjà deux morts dans des heurts qui ont opposé des partisans du président sortant Macky Sall, à ceux de l'opposition.

Écouter l'audio 02:18

"Dès lors que les candidats commencent par recruter de gros bras, tout est possible" (Seydi Gassama)

La campagne présidentielle est marquée par la violence au Sénégal. Au moins 20 personnes ont été arrêtées et des armes saisies par la gendarmerie nationale suite à la mort de deux partisans du président Macky Sall.

Pour Seydi Gassama, directeur de la section locale d’Amnesty international, la situation qui prévaut aujourd’hui était néanmoins prévisible. Ecoutez Seydi Gassama en cliquant sur l’image.

L’ex-président Abdoulaye Wade de son côté, persiste dans sa stratégie de boycott de la présidentielle.

Mercredi, lors du comité directeur de son parti, le Parti démocratique sénégalais, l’ancien président qui n’a toujours pas digéré l’écartement de son fils Karim de la présidentielle, a de nouveau appelé à empêcher la tenue de l’élection.

Il a demandé à ses partisans de brûler le matériel du vote et notamment leurs cartes d’électeurs. Une position radicale qui divise son parti.

Audios et vidéos sur le sujet