Les Etats-Unis préfèrent les guerres conventionnelles | Vu d′Allemagne | DW | 07.04.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Les Etats-Unis préfèrent les guerres conventionnelles

A la Une des journaux de ce mercredi : la nouvelle doctrine nucléaire des Etats-Unis et le débat sur l'équipement de l'armée allemande en Afghanistan.

default

Une bombe atomique américaine (1960) du même type que celle qui s'est abattue sur Nagasaki en 1945.

Pour Die Welt, la nouvelle doctrine nucléaire américaine a des failles. On peut saluer d'un côté les restrictions envisagées par le président américain pour le recours aux bombes atomiques : les Etats-Unis s'engagent à ne les utiliser que dans des situations extrêmes, pas même en cas d'attaque chimique ou biologique. Mais le revers de la médaille, c'est que les Etats agressifs hésiteront peut-être moins à attaquer les Etats-Unis et leurs alliés avec des armes conventionnelles puisqu'ils n'auront plus à craindre de représailles nucléaires de la part des Américains.

Symbolbild zu Atompolitik Nordkorea und Iran

La Corée du Nord et l'Iran, deux candidats à la bombe atomique

La tageszeitung rappelle qu'en contrepartie du désarmement nucléaire, Barack Obama a décidé de renforcer massivement son arsenal conventionnel. D'ici quelques années, les Etats-Unis seront en mesure d'atteindre n'importe quelle cible en l'espace de dix minutes avec de nouvelles armes ultrarapides et ultraprécises. Peut-on attendre sérieusement que cela rassure des Etats comme l'Iran ou la Corée du Nord qui se sentent menacés par les Etats-Unis, s'interroge le journal ? C'est pourtant cette menace qui motive ces Etats à développer eux-mêmes l'arme atomique. Il est donc peu probable que leurs ambitions soient revues à la baisse.

Afghanistan / Bundeswehr / Militärfahrzeug / Kundus

Des Afghans examinent le véhicule militaire allemand attaqué le 3 avril, à bord duquel trois soldats allemands ont été tués.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung s'intéresse au débat sur l'équipement des forces allemandes en Afghanistan. Les soldats de la force internationale sont de plus en plus exposés aux combats. L'Allemagne se doit donc d'assurer la meilleure formation possible à ses soldats et leur fournir ce qu'elle a de mieux en terme d'équipement. Ce qui manque le plus cruellement, ce sont des hélicoptères de combat dont seuls les Américains disposent en nombre suffisant. Le journal invite ceux qui, aujourd'hui, sont les premiers à faire des critiques, à s'en souvenir lorsque sera débattu le budget militaire au parlement.

Aujourd'hui, écrit l' Express de Cologne, on ne parle plus de creuser des puits ni de construire des écoles en Aghanistan : petit à petit, les soldats sont passés d'une mission humanitaire à une guerre. Ce sont les erreurs de la politique que les soldats allemands paient de leurs vies. Le débat sur l'équipement et la formation des soldats n'y changera rien. Pendant toutes ces années, les alliés n'ont pas réussi à améliorer un tant soit peu la situation dans le pays et on est loin d'une police et d'une armée afghane pouvant assurer elles-mêmes la sécurité. Pire encore, il y a peu de raisons de croire que cela va changer dans un avenir proche.

Irak USA Verbrechen Video

Un extrait de la vidéo

La plupart des journaux reviennent par ailleurs sur cette vidéo qui a fait le tour du monde depuis sa mise en ligne avant-hier par le site Wikileaks : enregistrée l'été 2007 à Bagdad par la caméra de bord d'un hélicoptère de l'armée américaine, elle montre des soldats américains abattre de sang-froid des civils irakiens, dont deux reporters de l'agence Reuters. La Süddeutsche Zeitung juge le document particulièrement choquant. Il montre l'insouciance avec laquelle les soldats tuent arbitrairement une demi-douzaine de personnes et se félicitent mutuellement. Pour le journal, ce qui s'est passé ce jour-là porte un nom : assassinat.

Auteur : Anne Le Touzé
Edition : Nicolas Ropert

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !