Le plan économique de Tshisekedi bientôt dévoilé | Afrique | DW | 25.03.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Le plan économique de Tshisekedi bientôt dévoilé

Felix Tshisekedi exposera mardi à Kigali son projet économique. Le président congolais participe au Rwanda à la 7e édition de l’Africa CEO Forum, rencontre sur les investissements en Afrique.

Dans son intervention, certaines préoccupations du peuple congolais devraient être abordées par le chef de l’Etat de la RDC.

Le candidat Felix Tshisekedi avait annoncé lors de sa campagne électorale vouloir faire l’état des lieux de l’économie congolaise.

Un exercice complexe dans une République démocratique du Congo dont 80 % de la population vit en milieu rural.

Une zone qui manque de services sociaux de base et qui enregistre une forte présence des groupes armés qui pillent les ressources minières.

 Rubaya Mine von oben (DW/S. Schlindwein)

Mine de Rubaya, dans le Nord-Kivu

Selon l’économiste Al Kitenge, le nouveau président congolais devra s’employer à relancer l’économie de son pays :

"Le message le plus grand qu’il devra donner à la face du monde, c’est de dire que nous sommes assis sur cent six mille mégawatts de potentiel hydroélectrique, plus ou moins quatre-vingt mille mégawatts de potentiel solaire. Voici des opportunités que nous pouvons mettre à la disposition de nos partenaires. La République démocratique du Congo devrait arrêter de faire la guerre et de faire la guerre économique."

Des réformes indispensables

La révision du code minier serait également en bonne place dans l’agenda de Félix Tshisekedi.

Le chef de l’Etat devrait s’inscrire dans la poursuite de ce chantier entamé par son prédécesseur Joseph Kabila pour permettre au pays de bénéficier de plus de retombées dans ce secteur qui porte l’économie congolaise.

Kongo Fluss Inga-Staudamm (Getty Images/AFP/M. Jourdier)

Barrages Inga 1 (au fond) et 2 (au premier plan)

Selon le politologue Bob Kabamba, le projet Inga devrait également être une priorité pour Félix Tshisekedi : "Je crois qu’il mettra beaucoup plus l’accent sur la rénovation des projets Inga I et Inga II. Ce qu’il faut savoir, c'est que ces deux barrages avaient une capacité de production d’environ deux mille mégawatts. Mais cette production a chuté jusqu’à sept cents mégawatts par manque d’entretien des ouvrages."

Les perspectives économiques de la République démocratique du Congo montrent que le taux de croissance du PIB réel a été de 4 % en 2018, contre 3,7 % en 2017 sous l’impulsion d’une amélioration des cours des produits de base et d’une hausse de la production minière.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !