Leçon de citoyenneté à la mode de Stuttgart | Vu d′Allemagne | DW | 16.02.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Leçon de citoyenneté à la mode de Stuttgart

Stuttgart 21 fait son retour à la Une. Les opposants au projet ont été évacués hier par la police du parc qu'ils voulaient protéger à proximité du chantier de la gare. On est loin des scènes de violence de la fin 2010.

Une manifestation contre la future gare, en juillet 2011

Une manifestation contre la future gare, en juillet 2011

Le calme et la détermination des policiers qui ont évacué le parc Schlossgarten mérite le respect, estime la Stuttgarter Zeitung. Il faut signaler qu'ils n'ont pas été accueillis par une foule agressive d'opposants à Stuttgart 21. Au moment décisif, le mouvement de protestation a su rester pacifique. Et cela aussi mérite d'être reconnu.

Les policiers sont venus en force mercredi pour déloger les anti-Stuttgart 21

Les policiers sont venus en force mercredi pour déloger les anti-Stuttgart 21

La journée d'hier constitue une césure. Après les manifestations de masse, les tentatives de conciliation, un changement de gouvernement régional et un référendum, elle marque la fin d'un processus long, très difficile, mais aussi très instructif en matière de démocratie.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung se demande si ce projet de gare souterraine était aussi impopulaire que ses détracteurs le pensaient. Qu'appelle-t-on impopulaire ? Il faut bien constater que ce projet était un projet du peuple, décidé et validé par les représentants élus du peuple et par les tribunaux. Protester faisait tout à fait partie des droits des citoyens, tant que ce mouvement restait pacifique.

La gare en question n'est pas encore construite, mais on peut déjà être sûr d'une chose : Stuttgart 21 ne se reproduira pas. D'ores et déjà, les procédures de consultation des citoyens sont remaniées. Mais les citoyens - et cela doit être l'une des leçons de Stuttgart, estime la FAZ - vont aussi devoir apprendre à accepter les décisions démocratiques.

Volksentscheid Stuttgart 21

Les électeurs de Bade-Wurtemberg ont approuvé en novembre dernier le projet de gare

Pour die Tageszeitung, la construction de Stuttgart 21 ne constitue pas une défaite pour les opposants. Si plusieurs dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues contre ce projet, c'est qu'ils se sont sentis pris en otage par l'ancien gouvernement régional libéral-conservateur. Il s'agissait de plus que d'une simple gare, il s'agissait de montrer comment des décideurs politiques instrumentalisent les experts pour faire passer leurs projets de prestige.

Et à la fin, après 53 années passées à la tête du Land, les conservateurs de la CDU ont été désavoués. Le débat sur la participation citoyenne et la démocratie directe a été ouvert au niveau fédéral. Alors, conclut la taz, beaucoup de ceux qui sont allés manifester ont en fait gagné, et non perdu.

Auteur : Sébastien Martineau
Édition : Jean-Michel Bos

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !