La mort de Levy Mwanawasa | Afrique | DW | 19.08.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La mort de Levy Mwanawasa

Levy Mwanawasa est mort ce matin à l'âge de 59 ans. Le président zambien, victime d'une attaque cérébrale en juillet, avait été évacué en France pour être hospitalisé.

default

Levy Mwanawasa


Issu d'une famille de dix enfants, Levi Mwanawasa est à l'origine avocat. En 1978, il fonde son propre cabinet avant de devenir soliciteur général du pays, autrement dit il remplace le principal conseiller juridique du gouvernement lorsque celui-ci est empêché. Le 1er novembre 1991, le président Frederick Chiluba le nomme vice-président. Levy Mwanawasa quitte ce poste 3 ans plus tard pour dénoncer la corruption qui gangrène l'administration zambienne. En 1996, il se lance dans la campagne présidentielle pour le compte du MMD, le mouvement pour la démocratie multipartite mais perd contre le président.

En 2001 en revanche, Frederick Chiluba ne peut plus se représenter au poste de président. Levy Mwanawasa est investi candidat officiel du MMD et il est élu le 27 décembre 2001. Ce scrutin est très contesté aussi bien par ses adversaires que par les observateurs électoraux qui dénoncent de nombreuses fraudes. L'élection est déclarée illégitime mais Mwanawasa est malgré tout investi le 2 janvier 2002.

Il se lance alors dans une grande opération anti-corruption qui aboutit à la mise en examen de l'ancien président et de beaucoup de ses proches.

De nombreux commentateurs estiment que cette opération mains propres ne vise en réalité qu'à éliminer ses adversaires politiques ainsi que ceux qui, dans ses propres rangs, refusent de le voir ainsi diriger le parti.

Ces derniers temps, Levy Mwanawasa, qui assumait la présidence tournante de la SADC, la communauté de développement des Etats d'Afrique australe, s'était montré particulièrement virulent à l'égard de Robert Mugabe. Ainsi, le 10 juin, il a qualifié le régime zimbabwéen de Titanic en train de sombrer, ce qui a donné lieu à une campagne anti-Mwanawasa instaurée par le régime de Harare. De son côté, Robert Mugabe a accusé son homologue zambien d'être à la solde des gouvernements occidentaux et de chercher à le renverser.





  • Date 19.08.2008
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/EVap
  • Date 19.08.2008
  • Auteur Audrey Parmentier
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/EVap