La Guinée après le massacre | Afrique | DW | 02.10.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

La Guinée après le massacre

La capitaine Moussa Dadis Camara appelle les opposants à renouer le dialogue, quatre jours après le massacre de Conakry. La Guinée célèbre dans la désolation le 51e anniversaire de son indépendance

default

Moussa Dadis Camara, au pouvoir en Guinée depuis décembre 2008

En Guinée, après le massacre de centaines de jeunes manifestants lundi dernier, la junte militaire envisage la formation d'un gouvernement d'union nationale chargé de gérer la transition jusqu'à la prochaine présidentielle prévue pour le 31 janvier 2010. Selon des sources concordantes, la plupart des partis politiques d'opposition ne comptent pas participer à ce gouvernement d'union nationale. Ce vendredi, les parents des victimes sont invités à se rendre dans les structures hospitalières pour identifier les corps afin de procéder à leur retrait. Une prière collective est prévue à la grande mosquée de Conakry alors que la communauté chrétienne organisera dimanche une grande messe de requiem à la mémoire des disparus.

A noter également qu' à Conakry, le climat politique et la vive tension qui prévalent inquiètent les investisseurs et les hommes d'affaires étrangers. Paulette Conjard, femme d'affaires de nationalité française vivant en Guinée, se dit préoccupée par les récents évènements et par l'atmosphère générale depuis l'arrivée de la junte au pouvoir. Ces propos ont été recueillis par Abdramane Cissé, notre correspondant à Conakry