La guerre en Libye, un sujet pas assez abordé à l′Assemblée générale annuelle de l′ONU. | Afrique | DW | 27.09.2018
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

La guerre en Libye, un sujet pas assez abordé à l'Assemblée générale annuelle de l'ONU.

La situation sécuritaire en Libye reste critique. A l'Assemblée générale annuelle de l'ONU, le sujet est abordé mais pas avec assez d'insistance.

Écouter l'audio 02:08

"Tant que la communauté internationale est divisée il est difficile de trouver une solution" Jean-Yves Moisseron (Chercheur IRD)

En Libye, un calme précaire est revenu en banlieue sud de Tripoli après un mois de combats meurtriers entre milices rivales qui ont fait au moins 117 morts, plus de 400 blessés et 25.000 déplacés depuis la fin août. Le gouvernement d'union nationale a annoncé mercredi un nouvel accord de cessez-le-feu dans la banlieue sud de la capitale Tripoli. Le pays est dirigé par deux autorités rivales: à Tripoli, le gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj, soutenu par la communauté internationale, et dans l'Est, un gouvernement parallèle appuyé par l'Armée nationale libyenne (ANL), autoproclamée par Khalifa Haftar.

La Libye a sombré dans le chaos après la chute du régime de Mouammar Kadhafi fin 2011. Alors que la situation reste extrêmement tendue sur place, les dirigeants du monde réunis à l'Assemblée générale annuelle de l'ONU à New York ont à peine évoqué le sujet. Une erreur selon Jean-Yves Moisseron, chercheur à l’Institut de recherche sur le développement.

Cliquez sur la photo ci-dessus pour écouter son analyse.

Audios et vidéos sur le sujet