La Fifa ou le règne de l′argent | Vu d′Allemagne | DW | 03.12.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

La Fifa ou le règne de l'argent

Les éditorialistes commentent la décision de la Fédération internationale de football, sur les pays hôtes des prochaines coupes du monde : la Russie en 2018 et le Qatar en 2022. La Fifa est vivement critiquée...

default

Le président de la Fifa, Joseph Blatter, lors de l'annonce des résultats hier

Die Welt tout d’abord titre : « Triomphe de la cupidité ». Le monde du foot reste ce qu’il est : un monde vénal. La Fifa cherchait de nouveaux marchés pour se faire encore plus d’argent, et elle les a trouvés. Le journal s’attarde surtout sur le Qatar, ce petit paradis de la péninsule arabique, riche en pétrole et en gaz. Petit, car il compte à peine 1,7 millions d’habitants, soit autant que la région de Hesse en Allemagne, rappelle Die Welt. Le Qatar sera l’attraction touristique du mondial de 2022, avec ses stades qui fonctionneront à l’énergie solaire, et sans émission de CO2, sil vous plait ! Le quotidien note que la Fifa met ainsi un pied en Orient et rappelle que le Qatar n’a pas de tradition footballistique, son équipe n’est pour ainsi dire jamais allée loin dans les championnats du monde.

Katar Bewerbung WM 2022

Le Qatar accueillera la coupe du monde en 2022

Le président de la Fifa, Joseph Blatter, a le sens des affaires, continue la Frankfurter Allgemeine Zeitung. La Russie pour 2018 est un choix cohérent, ironise le quotidien, car la délégation russe a tout fait pour convaincre, en glissant ouvertement de gros chèques à la fédération internationale de football. Quant au Qatar, des experts ont eu beau avertir que le climat désertique pourrait être fatal aux fans et joueurs, rien n’arrête la Fifa quand l’argent motive ses décisions. Ils sont loin, les idéaux de fair-play et de respect des droits de l'homme...

L'Egypte n'est pas plus démocratique que l'Iran

Ägypten Wahlen 2010

Campagne électorale au Caire

La presse commente également le second tour des élections législatives prévu ce dimanche en Egypte. Des élections qui sont loin d’être démocratiques, déplore la Süddeutsche Zeitung. Car le président au pouvoir depuis 30 ans, Hosni Moubarak, n’a donné aucune chance à l’opposition, et les fraudes étaient nombreuses. Et pourtant, s’insurge le quotidien, les dirigeants occidentaux se taisent. En juin 2009, ils avaient crié au scandale lors de l’élection présidentielle iranienne. Alors que, pour la Süddeutsche Zeitung, l’Egypte n’est pas mieux que l’Iran. Le journal appelle Washington, mais aussi Berlin, Paris et Londres à réagir à la mascarade électorale de dimanche, et ce, même s’ils ont besoin du Caire en tant que fidèle allié politico-militaire au Proche-Orient…

La neige, signe du changement climatique

BdT Winter Schnee in Deutschland

Berlin est sous la neige depuis plusieurs jours..

Une photo de Berlin sous la neige en Une de die tageszeitung, avec ce commentaire : aux yeux des diplomates américains, la chancelière Angela Merkel serait une guerrière efficace contre le réchauffement climatique. Chose étonnante selon le quotidien pour qui l’Allemagne reste championne en matière de consommation de voitures, d’avions et d’électricité. Et regardez le résultat, déplore le journal : l’hiver est devenu brutalement glacial en Allemagne, et l'avenir nous réserve de telles fluctuations climatiques. Apprêtons nous à passer très vite d'un extrême à l'autre. Auteur : Cécile Leclerc
Edition : Mireille Dronne

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !