La colère du peuple libyen | Coupe du monde de football 2018 | DW | 18.02.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Mondial 2018

La colère du peuple libyen

Les comités révolutionnaires, garants du régime, préviennent que la « riposte » sera « foudroyante » si les manifestations continuent contre le régime. Mais malgré la répression, la mobilisation ne faiblit pas.

default

Kadhafi sur la sellette ?

Il semble bien que la situation s’envenime, même si les informations ne nous parviennent qu'au compte-goutte. La chaîne Al-Djazira diffuse des images amateurs filmées à Benghazi, la deuxième ville du pays, et bastion de l’opposition d’où est partie la contestation libyenne. Les manifestants qui témoignent appellent à l’aide, victimes de tirs à balles réelles des forces de l’ordre, alors qu’avaient lieu vendredi les obsèques des treize manifestants tués la veille dans la ville.

A Al-Baïda, à l’est de Tripoli, l’Agence France Presse rapporte un bilan de quatorze morts depuis mercredi. Al-Baïda, dont les contestataires auraient pris le contrôle, d’après deux groupes d’opposants en exil.

Gerhard Schröder bei Muammar el Gaddafi

Mouammar Kadhafi et le chancelier allemand Gerhard Schröder en 2004

Il est encore trop tôt pour présager de l’avenir du régime Kadhafi et de l’ampleur véritable du mouvement. Cela dit, si le colonel s’est maintenu au pouvoir de façon autocratique depuis plus de 40 ans, en Libye, c’est qu’il a bénéficié, lui aussi, d'une certaine complaisance internationale, en provenance de l'Union européenne et des Etats-Unis notamment.

Mouammar Kadhafi s’est racheté une virginité politique à coups de dollars : un chèque de 2,8 milliards de dédommagement aux victimes des attentats de Lockerbie et de la discothèque La Belle, à Berlin, a mené les Nations Unies à tirer un trait sur le passé terroriste de Kadhafi. Un renoncement officiel aux armes de destruction massive a conduit les Etats-Unis à lever leurs sanctions en 2003. Dès 2004, Mouammar Kadhafi est d'ailleurs reçu avec les honneurs d’usage en Grande-Bretagne, en France et en Allemagne.

Renouer, malgré les violations des droits de l'Homme

Un intérêt économique, d’abord, étant données les richesses naturelles de la Libye, troisième fournisseur de l’Allemagne en gaz et en pétrole. Ce n’est pas un hasard si la plupart des grands groupes énergétiques européens investissent massivement dans le sous-sol libyen.

Alltag in Libyen Einwanderer

Des Ghanéens en attente à Tripoli

La Libye présente aussi un intérêt géostratégique de taille : depuis 2006, l’Union européenne a d’ailleurs un partenariat avec Tripoli, pour empêcher le million et demi d’émigrés en provenance d’Afrique subsaharienne présents sur son sol de traverser la Méditerranée. Une « aide à Bruxelles » qui vaut à l’Etat libyen d’encaisser 50 millions d’euros par an.

Cet argent, la population libyenne n'en voit pas la couleur. Et il met Bruxelles mal à l'aise, en ces périodes de remous social. Ainsi, la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, s’est-elle contentée pour l'instant de réclamer du bout des lèvres au pouvoir libyen d’ « entendre les revendications » de la rue, alors que les forces de l’ordre ouvraient le feu sur les manifestants. La France annonce qu'elle a suspendu dès jeudi les exportations de matériel de sécurité à destination de la Libye et de Bahreïn.

Auteur : Sandrine Blanchard
Edition : Marie-Ange Pioerron 

La rédaction vous recommande