″Kölle Alaaf″ - Coup d′envoi du carnaval de Cologne | Allemagne | DW | 19.02.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

"Kölle Alaaf" - Coup d'envoi du carnaval de Cologne

A l'occasion du "Weiberfastnacht", le jeudi des femmes, les dames coupent la cravate des hommes pour symboliser leur prise de pouvoir. On attend plus d'un million de personnes au défilé du Lundi des Roses

default

Ça y est c'est reparti ! L'Allemagne est depuis jeudi dernier en pleine ferveur carnavalesque. Pendant six jours, on n'a plus qu'une chose en tête : où faire la fête ? Tout au moins dans les trois grandes villes carnavalesques, Mayence, Munich et surtout Cologne, où l'on retrouve Birgit:

« Ah, les gens ici, ils savent vraiment faire la fête. Ils sont vraiment sympas. Et puis, il y a la Kölsch, la bière d'ici… »

Clown Karneval

Et oui, la Kölsch. "En tout cas", nous dit Andreas, "ici c'est vraiment la super ambiance". Il vient exprès de Trèves, à environ 200 kilomètres.

Carnaval, c'est un mot qui vient du latin « Carnis levare », et qui signifie enlever la viande, la viande synonyme de jours fastes. En fait, le carnaval, dans le monde chrétien, ce sont les festivités juste avant la période de Carême, période de jeûne de quarante jours avant Pâques qui commence le mercredi des cendres, c'est-à-dire mercredi prochain. Une tradition chrétienne qui se mêle en fait à des traditions plus anciennes encore de réjouissances à la fin de l'hiver. Peu importe l'origine se disent la plupart des Colonais. Le principal, c'est de se déguiser. Ute est en train de préparer son costume :

« Moi je suis aujourd'hui un ange noir. En fait, il y a trop d'anges tout court, vous savez, en blanc avec des ailes. Alors moi je me suis dit, noir, ça correspond mieux à mon personnage. Bon, attention, ça veut pas dire que je suis atroce tout le temps…

Karneval Weiberfastnacht 2009 KÖLN

Pour Helga Resch, l'une des grandes spécialistes du carnaval, c'est clair aussi , pas de session carnavalesque sans déguisement:

« Ah oui, au carnaval, on se déguise. On est obligé, sinon on se fait remarquer ! Mais la grande différence entre Cologne ou ..Munich par exemple, c'est qu'ici on aime bien rire. Les déguisements sont rigolos, et pas sexy comme à Munich. On est clown, on change de sexe, on devient pirate… »

Une fête incroyable en tous les cas qui commence - à Cologne tout au moins – avec Weiberfastnacht, le jeudi des femmes, journée magique où les femmes coupent la cravate des hommes pour symboliser leur prise de pouvoir. Le grand moment du carnaval, c'est sinon Rosenmontag, le lundi des Roses, avec un défilé de chars auquel vont assister plus d'un million de personnes sur les bords du Rhin.

  • Date 19.02.2009
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GxUu
  • Date 19.02.2009
  • Auteur Carine Debrabandère
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/GxUu