Israël ferme ses points de passage vers Gaza | International | DW | 25.06.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Israël ferme ses points de passage vers Gaza

Israël répond ainsi aux roquettes tirées hier par des Palestiniens vers son territoire. Sept jours après son entrée en vigueur, la trêve conclue entre l'Etat hébreu et le Hamas semble fragilisée.

default

Le terminal de Karni, l'un des principaux points de passage vers la bande de Gaza, reste fermé pour une durée indéterminée. Israël avait levé partiellement dimanche son blocus vers le territoire palestinien.

Depuis ce matin et "jusqu'à nouvel ordre", les terminaux de Karni, Soufa et Nahal Oz sont fermés aux transports de marchandises et de carburants à destination de Gaza. Pour les Israéliens, les roquettes tirées hier matin sur Sderot et qui ont fait deux blessés légers constituent une "violation flagrante" de l'accord de cessez-le-feu conclu avec le Hamas. Seul le terminal d'Erez, ouvert aux piétons, devrait rester accessible aux malades, diplomates et journalistes.

Le Hamas estime au contraire qu'en réinstaurant son blocus, c'est Israël qui viole l'accord d'apaisement conclu sous médiation égyptienne. Selon le mouvement islamiste, la trêve est toujours en vigueur puisque ce n'est pas lui mais le Djihad islamique qui a revendiqué ces tirs de roquette, qui plus est en riposte à la mort de deux militants tués par l'armée israélienne à Naplouse, en Cisjordanie, un territoire qui n'est pas concerné par l'accord. Le Hamas a néanmoins appelé les factions palestiniennes au calme, alors que le Djihad islamique menace de lancer d'autres attaques pour répondre à un incident qui s'est produit près du village frontalier de Khouza, où l'armée israélienne a blessé un paysan palestinien qui travaillait dans un champ.

Israel Soldat Gilad Shalit

Gilat Shalit, enlevé suite à l'attaque d'un poste-frontière en 2006, n'a toujours pas été libéré.

Ce contexte tendu fait craindre à l'Etat hébreu un échec des négociations avec le Hamas pour obtenir la libération du soldat Gilad Shalit, enlevé en 2006. Mais du côté du mouvement islamiste, les négociations ne sont pas remises en question. Sami Abou Zouhri, porte-parle du Hamas:

"Nous, le Hamas, déclarons que nous sommes prêts à mener des discussions intensives et rapides en vue d'un échange de prisonniers, afin de relâcher le soldat Gilad Shalit selon les conditions du Hamas et des Palestiniens. La réussite de ces négociations dépend de la disposition et de la volonté de l'occupant de parvenir à un accord."

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert est personnellement impliqué dans ces négociations. Il était hier au Caire pour évoquer avec le président égyptien Hosni Moubarak les conditions de l'échange.

Ehud Olmert vient par ailleurs de sauver in extremis son gouvernement, menacé d'être renversé par l'opposition. Le Premier ministre a évité un vote sur la dissolution du Parlement en passant un accord avec les Travaillistes. Des élections primaires au sein de son parti Kadima, qui doivent lui trouver un successeur, auront lieu d'ici le 25 septembre.

  • Date 25.06.2008
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/EQek
  • Date 25.06.2008
  • Auteur Anne Le Touzé
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/EQek
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !