Haïti a besoin des Etats-Unis | Vu d′Allemagne | DW | 18.01.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Haïti a besoin des Etats-Unis

Haïti fait toujours la Une des journaux allemands qui commentent également le premier tour de l'élection présidentielle en Ukraine.

default

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton et le président haïtien René Préval

Erdbeben in Haiti - Stellungsnahme von Obama

Barack Obama a chargés Bill Clinton et George W. Bush de rassembler des fonds pour les victimes

Des dizaines de milliers de disparus, des centaines de milliers de sans-abris, des millions qui ont besoin d'aide : l'ampleur de la catastrophe, écrit la Süddeutsche Zeitung, se révèle un peu plus de jour en jour. Il faut voir la réalité politique en face, estime le quotidien : rien n'est possible sans un engagement massif des Etats-Unis. De même que sans une implication à long terme de leur part, Haïti n'a pas d'avenir. Les promesses d'Hillary Clinton ne sont pas perçues comme une menace par les survivants, mais comme un espoir et peut-être comme une réparation pour leur indifférence passée.

Pour la tageszeitung c'est justement maintenant, alors que le peu d'infrastructures d'un Etat qui de toute façon était quasi inexistant ont disparu, qu'il faut saisir la chance de pouvoir tout recommencer depuis le début. En se débarrassant du népotisme de la petite élite corrompue. Pour cela il faut réfléchir non pas en années, mais en décennies. Malheureusement Haïti a un handicap : la reconstruction n'est pas jugée aussi importante qu'en Afghanistan. Ici pas de menace de terrorisme, mais « seulement » le risque une vague de réfugiés. Pourtant, il faut saisir cette chance : montrer que la formation d'un Etat avec le soutien international est possible.

A noter également que la Süddeutsche Zeitung consacre un article sur le rôle d'internet et des réseaux sociaux comme Twitter depuis la catastrophe.

Ukraine Wähler im Wahllokal alte Frau

Bureau de bote dans le village de Sukachi, en Ukraine

La Süddeutsche Zeitung commente par ailleurs le premier tour de l'élection présidentielle en Ukraine. Un scrutin assez terne… Toutefois le résultat reste ouvert jusqu'au second tour, il existe une véritable opposition au parlement ainsi qu'un paysage médiatique pluriel. Autre signes positifs : quel que soit le candidat, même le pro-russe Viktor Ianoukovitch, personne ne souhaite que Moscou reprenne le contrôle du pays. Les grands industriels non plus. Et tout le monde est d'accord pour un rapprochement avec l'Union européenne.

Même constat de la Frankfurter Rundschau, pour qui la démocratie est le grand vainqueur de cette élection. Le système politique n'a plus rien à voir avec l'autocratie du temps de la révolution orange. Et le romantisme a laissé place à la dure réalité des choses.

Auteur : Anne-Julie Martin / Rédaction : Aude Gensbittel

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !