Guinée : un collectif propose une transition politique | Afrique | DW | 10.07.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Guinée : un collectif propose une transition politique

Une transition pour éviter la présidence à vie et le chaos en Guinée. C’est ce que propose le "Collectif pour la Transition en Guinée".

À trois mois de l’expiration de son second mandat, Alpha Condé n’a toujours pas dit s’il sera candidat ou pas à la prochaine élection présidentielle d’octobre 2020

À trois mois de l’expiration de son second mandat, Alpha Condé n’a toujours pas dit s’il sera candidat ou pas à la prochaine élection présidentielle d’octobre 2020

Ce collectif se dit atterré par les violences et leur lot de conséquences dramatiques survenues ces derniers mois en Guinée. Le Collectif pour la Transition en Guinée (CTG) conteste également la régularité et la légalité du double scrutin,  législatif et référendaire de mars dernier. Un référendum qui selon le porte-parole du collectif, ouvre la voie à une présidence à vie du président Alpha Condé au pouvoir depuis 2010.

C’est pourquoi, explique Ibrahim Sorel Keita, il est urgent de mettre en place une transition, afin de répondre aux exigences sanitaires et sociales, et préparer sereinement les prochaines échéances dans la transparence. 

Écouter l'audio 11:34

Ibrahim Sorel Keita : "Alpha Condé veut instaurer une présidence à vie"

"Le président Alpha Condé a organisé à son profit exclusif un référendum pour modifier la Constitution pour lui permettre de briguer un troisième mandat, alors que la Constitution précédente limitait les mandats à deux. Il a passé dix ans à la tête du pays et il veut instaurer finalement une présidence à vie et entrainer la Guinée dans le chaos. Le peuple de Guinée n’est pas prêt à accepter cette situation-là", argumente Ibrahim Sorel Keita, qui est aussi le vice-président de SOS Racisme et ancien président de la Coordination des associations guinéennes de France.

Refus du pouvoir

Une transition en Guinée, le RPG-Arc-en-ciel au pouvoir ne veut pas en entendre parler.

"Laissons le peuple de Guinée continuer sa maturité démocratique qui consiste à maintenir le pouvoir du peuple, par le peuple. Justement, la Cédéao a rappelé il n'y a pas longtemps que le protocole lié à tout ce qui est du respect des institutions dans un Etat souverain comme la Guinée, ne peut pas être soumis à ce que nous appelons un bon vouloir de certains qui parleraient en tout cas d'une communauté internationale qui viendrait instaurer une forme de transition. Pourquoi nous irons à une transition, pour un chef d’Etat légitimement et légalement en cours de mandat ? C'est révolu, c'est caduque", réagit la députée Domani Doré,  première secrétaire parlementaire  à l’Assemblée nationale de Guinée et Porte-parole du RPG Arc-en-ciel.

Écouter l'audio 07:58

Domani Doré : "Une transition, c’est révolu, c’est caduque"

Une question qui taraude les esprits : le président Alpha Condé sera-t-il candidat à la présidentielle du 18 octobre prochain ?

"Alpha Condé n’a pas exprimé de candidature pour le moment. Puisque cette souveraineté ne revient qu’aux partis politiques, notamment le RPG-Arc-en-ciel. Et donc, comme  vous le savez, statutairement, si Alpha Condé répond aux critères qui sont prévus dans le règlement intérieur, bien entendu, la souveraineté reste au RPG Arc-en-ciel de décider de sa candidature ou pas", répond la députée Domani Doré.

Le CTG est composé de plusieurs personnalités de divers horizons, dont  le célèbre chanteur de reggae Tiken Jah Fakoly, de l’animateur producteur, Claudy Siar ou encore de Dominique Tricaud, le président de la Conférence internationale des Barreaux.