Football: le Maroc veut organiser la CAN-2025 | DW Sport | DW | 15.01.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

Football: le Maroc veut organiser la CAN-2025

Le Maroc a refusé d'organiser la CAN-2019 dont il était favori après avoir râté le mondial-2026. Le Royaume chérifien rebondit pour la CAN-2025, une compétition prioritairement déstinée à la Guinée.

Russland WM 2018- Fans von Marokko

Supporter marocain en Coupe du monde-2018

Le Royaume chérifien voulait organiser la Coupe du monde 2026, une compétition que le comité de la FIFA a attribuée au trio Etats-Unis, Canada et Mexique. 
Qui peut le plus, peut le moins, le Maroc était pressenti pour accueillir la CAN-2019. Mais selon le quotidien "Al Akhbar" qui cite la Fédération marocaine de football, le Royaume chérifien a refusé d’accueillir cette compétition pour ne pas entrer en conflit avec les autorités camerounaises à qui la Confédération africaine de football CAF ne faisait plus confiance.

La Guinée prioritaire pour accueillir la CAN-2025

Qualifikationsrunde zur Fußball-WM Guinea vs. Libyen

Naby Keita et ses coéquipiers célèbrent le but guinéen

 

Le Maroc compte déposer son dossier pour l’édition 2025 en attendant que la CAF se prononce justement sur le potentiel dont dispose la Guinée pour organiser cet évènement. 
Au cas contraire, le Maroc est prêt à accueillir la CAN-2027, mais là aussi, la candidature marocaine fera face à celles du Sénégal, de la Gambie et de la Mauritanie.

Le tirage au sort de la finale de la Ligue des nations UEFA 

Les matches de demi-finales opposeront le 05 juin le Portugal à la Suisse, à Porto. Le 06 juin, les Pays-Bas affronteront l’Angleterre à Guimaraes, toujours au Portugal.

Le match pour la 3e place ou la petite finale, se tiendra le 09 juin à Guimaraes, la grande finale se déroulera le même jour mais dans la ville de Porto.

Le Rallye Dakar-2019: 26% des cas d'abandons

C'est-à-dire 84 abandons sur un total de 331 participants. Un nombre calculé pourtant au terme de la 5e étape de cette course qui était lundi à sa 7e étape.

Parmi les causes qui compliquent la course, les dunes de sable au Pérou où se déroule d'ailleurs cette compétition. 
Au terme de la 7e étape, le Qatari Nasser Al Attiyah et le Français Matthieu Baumel sont provisoirement en tête. Ils concourrent sous la marque Toyota.