Des attentes limitées pour Cancún | International | DW | 26.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Des attentes limitées pour Cancún

Il y a un an, le sommet de Copenhague sur le changement climatique se soldait par un échec. La communauté internationale tente une nouvelle fois de répondre aux problèmes environnementaux de la planète.

default

Redéfinir les rapports de l'Homme à sa planète

Cette fois, la rencontre a lieu au Mexique, à Cancún. Parmi les objectifs de ce sommet : trouver un système pour protéger durablement les forêts et, surtout, un mode de financement pérenne pour la lutte contre le changement climatique.

« Nous n'allons vraisemblablement pas pouvoir tout régler cette année, mais nous allons progresser pas à pas. Et nous attendons de Cancún toute une série de mesures concrètes qui posent les jalons d'un accord international. »

Voilà les attentes de Norbert Röttgen, le ministre allemand de l'Environnement, à quelques jours du sommet de Cancún. Et cette stratégie de la progression pas à pas, elle est partagée par la secrétaire onusienne en charge du climat, Christiana Figueres. Son double-objectif : réduire les émissions de CO2 en protégeant mieux les forêts et trouver un consensus sur le financement des politiques climatiques.

« Les gouvernements doivent s'accorder à Cancún sur des mesures d'ajustement, un transfert de technologie et la protection des forêts. Il faudrait aussi trouver un accord sur la création d'un fonds international pour le climat, qui permettrait un financement sur le long terme. Cela dit, je reconnais que les obstacles politiques sont encore nombreux. »

Infografik Klimawandel Flash-Galerie CO2 Emmisionen Weltweit englisch

Graphique de la progression des émissions de CO2 dans le monde

Car c'est bien là que le bât blesse. Alors que tous les pays, sans exception, sont déjà touchés par les affres du climat, la plupart des Etats se contentent de « mesurettes » prises au niveau national. Un premier signe encourageant, mais encore insuffisant: l'ONU appelle de ses vœux un protocole contraignant et concerté pour l'après Kyoto, au-delà de 2012. Quant à l'Allemagne, spécialiste des technologies vertes, elle espère bien tirer aussi son épingle économique du jeu écologique.

Auteurs: Helle Jeppesen et Sandrine Blanchard
Edition: Carine Debrabandère

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !