De Maizière succède à zu Guttenberg | Allemagne | DW | 02.03.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

De Maizière succède à zu Guttenberg

Au lendemain de la démission de Karl-Theodor zu Guttenberg, la chancelière Angela Merkel a nommé le chrétien-démocrate Thomas de Maizière, actuel ministre de l'intérieur, au poste de ministre de la Défense.

default

Thomas de Maiziere reprend le portefeuille de la Défense

Durant ses seize mois au ministère de la défense, Karl-Theodor zu Guttenberg a réalisé un important travail en initiant des réformes qui n'ont pas encore toutes abouti. Il a notamment proposé la fin du service militaire et a lancé une restructuration de l'armée. L'ex-ministre de la défense laisse donc derrière lui un certain nombre de chantiers.

Gelöbnis der letzten Wehrpflichtigen

L'Allemagne se prépare à une réforme de l'armée

La fin du service militaire est encore dans un processus parlementaire. La prochaine étape de la réforme de l'armée est imminente, avec la restructuration du ministère et de ses organes de direction ; le concept est là, manque encore la concrétisation du concept. Deuxième chantier : la fermeture des casernes. Des fermetures sont prévues en milieu d'année. Il faut s'attendre à ce que les gouvernements régionaux s'y opposent. Troisième chantier : les mesures d'économie qui doivent être appliquées : ce ne sont pas moins de 8,3 milliards d'euros qui doivent être économisés par le ministère de la défense, jusqu'en 2014.

Karl-Theodor zu Guttenberg Rücktritt

Karl-Theodor zu Guttenberg a démissioné mardi

Enfin un dernier chantier de taille : l'engagement militaire en Afghanistan, qui est aujourd'hui dans une phase décisive. C'est dès ce mois de mars que les premières provinces seront confiées à la responsabilité des forces de sécurité afghanes. Parmi elles, une région qui fait probablement partie de la zone de compétence de la Bundeswehr. Le retrait des troupes allemandes d'Afghanistan doit commencer en fin d'année.

Il faut dire pour conclure que le ministère de la défense est impliqué actuellement dans plusieurs affaires, dont un accident de tir en afghanistan et le décès d'une cadette sur le bateau école Gorch Fock. Des chantiers, et des dossiers que devra prendre en main Thomas de Maizière, le successeur de Karl-Theodor zu Guttenberg.

On peut se demander si l'ancien ministre de la Défense a eu raison de jeter l'éponge. Avait-il le choix ? Ecoutez ci-dessous l'analyse de Frank Baasner, directeur de l'Institut franco-allemand de Ludwigsburg

Auteur : Elise Cannuel
Edition : Marie-Ange Pioerron