Davos : Oxfam appelle à lutter contre un autre virus | International | DW | 25.01.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Davos : Oxfam appelle à lutter contre un autre virus

Alors que le forum économique mondial s’ouvre ce lundi, l’ONG Oxfam demande de taxer les grandes fortunes pour réduire les inégalités.

L’ONG lutte pour la fin de la pauvreté et des inégalités dans le monde

L’ONG lutte pour la fin de la pauvreté et des inégalités dans le monde

Eh oui, les grandes fortunes n’ont pas été ébranlées par la Covid-19. D’après Oxfam, les "1.000 personnes les plus riches du monde ont retrouvé leur niveau de richesse" d’avant la pandémie en seulement neuf mois.

A titre de comparaison, poursuit l’ONG, il faudra dix ans aux plus pauvres pour se relever de l’impact économique de la pandémie.

Lire aussi → De plus en plus d'inégalités entre riches et pauvres

Le rapport d’Oxfam, intitulé "Le virus des inégalités", est publié ce lundi, jour d’ouverture du Forum de Davos qui se tient virtuellement. Le forum économique mondial réunit les pays riches depuis 50 ans.

Enrichissements malgré la Covid-19

Si la plupart des pays de la planète ont vu leur économie connaître un recul, ce ne serait pas le cas des milliardaires. Ces derniers ont vu leur fortune augmenter de 3.900 milliards de dollars entre mars et décembre dernier, toujours selon Oxfam.

Lire aussi → 

Pourtant, poursuit l’ONG, si le patron d’Amazon, Jeff Bezos, deuxième fortune mondiale, versait une taxe de 105.000 dollars, il resterait riche comme avant la pandémie.

Dans son rapport annuel, l’ONG souhaite donc une hausse de la fiscalité des plus riches. La crise de la Covid-19 offrirait l’occasion de "mettre fin au nivellement par le bas et d’initier un nivellement par le haut", indique le mouvement mondial qui lutte contre les inégalités.

Les mesures contre les inégalités

Oxfam propose ainsi d’augmenter l’impôt sur la fortune, les taxes sur les transactions financières avec aussi des mesures d’éradication de l’évasion fiscale. 

Comme une réponse aux doléances de l’ONG, les organisateurs du Forum de Davos affirment vouloir "refonder le capitalisme".

Oxfam propose en revanche "une démocratisation de l'économie", redoutant une crise de l'emploi sans précédent depuis près d'un siècle alors que des millions de personnes ont perdu des revenus et leur emploi.

En Afrique aussi se dresse un fossé entre les plus riches et les plus pauvres

En Afrique aussi se dresse un fossé entre les plus riches et les plus pauvres

Alors que beaucoup de pays dont des pays africains font face à une nouvelle vague de la Covid-19, l’ONG dresse un constat cinglant : les richesses accumulées par les dix milliardaires les plus riches du monde depuis le début de la pandémie "seraient amplement suffisantes" pour réduire la crise.

Notamment pour éviter que quiconque "ne sombre dans la pauvreté à cause du virus et pour financer le vaccin contre la Covid-19 pour toutes et pour tous", poursuit Oxfam qui regrette que le virus ait "frappé un monde déjà profondément inégalitaire".