Covid-19 : les Allemands dans l′attente d′un éventuel confinement total | International | DW | 20.03.2020
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

International

Covid-19 : les Allemands dans l'attente d'un éventuel confinement total

Les autorités pourraient prendre d'autres mesures pour éviter l'augmentation de cas positifs en Allemagne. L'Etat veut observer le comportement des populations ce week-end avant de prendre d'autres mesures plus fortes.

Le gouvernement fédéral allemand pourrait prendre de nouvelles mesures ce week-end

Le gouvernement fédéral allemand pourrait prendre de nouvelles mesures ce week-end

L’Allemagne est en attente d’autres mesures pour éviter une propagation du Covid-19. Le confinement décrété en Italie, en Espagne et en France, pourrait aussi être introduit sur tout le territoire allemand. La décision pourrait être prise et généralisée cette fin de semaine.

Le pays a déjà ordonné la fermeture des écoles, crèches, bars, restaurants, musées et théâtres et aussi interdit les rassemblements. Mais le nombre de nouvelles contaminations continue d’augmenter.

Les Länder déjà à l’initiative

En attendant ces mesures à l’échelle fédérale, certains Länder (Etats régionaux) ont déjà pris des mesures plus fortes. Vendredi (20.03.20), le ministre président du Land de la Bavière, Markus Söder, a décrété des restrictions de mouvements et la fermeture des restaurants. Le Land, situé au sud-est du pays, est très touché par le virus avec plus de 2.000 cas et une dizaine de morts.

Le ministre président bavarois Markus Söder dans un supermarché

Le ministre président bavarois Markus Söder dans un supermarché

Les restrictions de mouvement entrent en vigueur dès minuit et cela pour deux semaines. Regrettant que les mesures prises par l’Etat et les Länder ne soient pas prises au sérieux, Markus Söder a déclaré que ces restrictions étaient un signal clair pour ceux qui continuent encore à se rassembler. Il précise que ces restrictions ne sont pas aussi complètes que celles décidées en Chine.

"Nous n’allons pas faire cela maintenant. Nous restreignons les mouvements, nous ne fermons pas la région. Nous voulons donner aux Bavarois l’opportunité de sortir et prendre de l’air frais, aller travailler. Autrement, tout pourrait s’effondrer", explique l'autorité locale.

Le land de la Sarre dans l’ouest du pays veut aussi suivre l’exemple de la Bavière. La ville de Fribourg, dans le Land du Bade-Wurtemberg, proche de la frontière avec la région française du Grand Est très touchée par la pandémie, annonce, pour sa part, un confinement total de sa population dès samedi (21.03.20).

Le quotidien des Africains aussi bouleversé

Les Allemands continuent de faire leurs achats dans les supermarchés. Mais quelques petites surfaces ont déjà du mal. Comme celle de Jean-Yves Brissi à Bonn, dans le Land de la Rhénanie du Nord-Westphalie, l’Etat fédéré le plus peuplé d’Allemagne.

Constatant depuis quelques jours que les clients se font rares dans son épicerie de produits africains, Jean-Yves Brissi dit craindre une baisse de son chiffre d’affaires en cas de prise de nouvelles mesures encore plus drastiques. Pour le moment, il fait respecter les consignes concernant les distances de sécurité.

"Quand chaque client finit, l’autre rentre, mais pas en groupe. Pour le moment, c’est interdit. Quand le client entre, d’abord on lui donne un désinfectant, il fait ses achats. Après tout, c’est de la nourriture, c’est un peu dangereux", témoigne ce commerçant.

Les salles de classe en Allemagne sont désertées en raison de la prévention contre le coronavirus

Les salles de classe en Allemagne sont désertées en raison de la prévention contre le coronavirus

Alassane Diallo est, pour sa part, déjà dans une forme de confinement avec son épouse et ses trois enfants dans leur maison, située près de Dortmund (Rhénanie du Nord-Westphalie).

C’est depuis chez lui qu’il travaille depuis quelques jours, en réservant ses rares sorties pour faire des achats. 

"Nous occupons les enfants à la maison avec toutes formes de jeux", raconte-t-il.

Après la décision de fermeture des établissements scolaires, les enseignants tentent de garder le contact avec les apprenants en mettant à leur disposition, des devoirs sur des plateformes d'apprentissage à distance.

"Ils reçoivent des devoirs de leurs professeurs, on les assiste. Cette situation, on ne l’a jamais vécue. Mon fils voulait absolument sortir jeudi. Il était très énervé de nous voir nous opposer à cela. Ils ont vraiment du mal à réaliser qu’ils sont dans l’obligation de rester à la maison. Ce n’est pas facile" , témoigne encore ce père de famille.

Le chef de cabinet de la chancelière Angela Merkel, Helge Braun, a indiqué vendredi (20.03.20) que l’Etat va observer le comportement des Allemands ce week-end. Ajoutant qu’un confinement comme dans les pays voisins serait "extrêmement lourd. Nous voulons l’éviter", a-t-il dit.

Mercredi (18.03.20), Angela Merkel avait appelé les Allemands à rester chez eux pour éviter la propagation du virus.

Publicité
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !