Camp David : 30 ans après | International | DW | 17.09.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Camp David : 30 ans après

Le 17 septembre 1978, le président égyptien el-Sadate et le Premier ministre israélien Menahem Begin signaient les accords de camp David, qui ont abouti au premier traité de paix entre l'Etat hébreu et un pays arabe.

default

Anouar el-Sadate et Menahem Begin à Jérusalem en novembre 1977...

Menachem Begin (l) und Anwar el Sadat (r) vor dem Haus Aspen in Camp David/Maryland 1978 Kalenderblatt

...les deux hommes se retrouvent un an plus tard au camp David dans le Maryland

En novembre 1977, Anouar el-Sadate provoquait la surprise générale en se rendant à Jérusalem afin d'entreprendre des négociations avec les Israéliens. Il devenait ainsi le premier dirigeant arabe à effectuer une visite officielle en Israël et à reconnaitre son existence.

Boutros Boutros Ghali, secrétaire d'Etat egyptien de l'époque, qui fut ensuite Secrétaire général de l'ONU, était à bord avec le chef d'Etat : « Tous les projecteurs étaient braqués sur l'avion de Sadate. Les Israéliens étaient là dehors, et n'arrivaient pas à croire qu'un président égyptien était réellement venu. Et quand il est apparu, il y a eu un silence complet pendant plusieurs secondes, mis à part les applaudissements bien sûr. Moi qui me tenais juste derrière lui, ce grand silence m'a donné l'impression qu'il se passait quelque chose d'inhabituel, hors du commun ».


Frieden zwischen Israel und Ägypten

Les accords de Camp David ont jetés les bases d'un traité de paix, signé le 26 mars 1979 à la Maison Blanche

En 25 ans, l'Egypte et Israël s'était affrontés cinq fois. La dernière fois c'était lors de la guerre de Kippour. Les accords de Camp David, signés sous l'égide du président américain Jimmy Carter, mettent ainsi fin à des affrontements qui ont fait des dizaines de miliers de morts dans les deux camps.

Ils permettent également à l'Egypte de récupérer le Sinai qui avait été conquise en 1967. Ingrid al-Kabbani, une Allemande mariée à un Egyptien, est alors partie s'installer sur la péninsule. Au début, elle n'a pas remarqué de véritable chagements : « C'était étrange. Les Egyptiens étaient toujours aussi négatifs envers les Israéliens. J'arrivais tout juste d'Allemagne et j'ai été étonnée de voir une telle haine de leur part. J'ai ressenti cette haine au quotidien, mais c'est aussi parce que les Israéliens qui venaient ici étaient très arrogants ».



Grâce à la paix, les affaires et le tourisme ont pu prospérer. Mais la normalisation des relations entre Egyptiens et Israeliens n'est dans les faits que diplomatique et de surface. Tant que les Palestiniens n'auront pas leur propre Etat, un rapprochement semble difficile à envisager. Mais pour beaucoup, le plus important reste la paix.

  • Date 17.09.2008
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FJmo
  • Date 17.09.2008
  • Auteur Anne-Julie Martin
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien https://p.dw.com/p/FJmo
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !