Côte d′Ivoire: planter des arbres pour préserver l’environnement | Afrique | DW | 09.11.2021
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Afrique

Côte d'Ivoire: planter des arbres pour préserver l’environnement

Dans le cadre de la COP26 qui se tient à Glasgow en Ecosse, l'ONG environnementaliste Amistad a installé le 6 novembre dernier son premier club de volontariat écocitoyen dans une école à Abidjan.

L’objectif de cette journée était d’apprendre aux enfants de cette école à planter des arbres pour les sensibiliser à la lutte contre le réchauffement climatique.

"Je suis venu apprendre à planter les arbres pour se mettre à l’ombre et diminuer le réchauffement climatique", témoigne Ange Porquet, âgé de huit ans et élève en classe de CE2. Il a pris part avec ses camarades à cette journée écocitoyenne initiée par l’ONG Amistad. Binta Ouattara, la directrice du groupe scolaire La Belle Fontaine, s’est réjouie du choix de son établissement pour lancer ce projet et s’est engagée à faire entretenir les pépinières installées dans son école par ses élèves.

"Pour le suivi, une fois par semaine, nous allons voir comment évoluent les pépinières".

Le reportage de Julien Adayé

Cette initiative de l’ONG Amistad a été soutenue par la structure internationale Aga Khan pour le développement qui a offert aux élèves de la Belle Fontaine du matériel de jardin. Lalita Alibay d’Aga Khan pour le développement explique pourquoi cette initiative d’Amistad est à encourager au moment où le monde discute du réchauffement climatique.

"Notre objectif aujourd’hui, c’est de sensibiliser les enfants à la cause environnementale. Et il paraît essentiel d’investir dans les générations futures. Parce que ce sont elles qui devront prendre le relais. Donc l’idée c’est de leur présenter à la fois les problématiques humaines avec le réchauffement climatique et les solutions qu’on peut apporter grâce à la mise en mise en place de pépinières pour le reboisement des forêts".

Initier les enfants

Selon Brice Delagneau, président de l’ONG Amistad, il faut initier très tôt les enfants à la protection de l'environnement. Et c’est ce que son mouvement tente de faire en mettant en place ce premier club écocitoyen.

"Nous sommes en train d’initier les élèves de cette école à l’écocitoyenneté à travers la mise en place d’un germoir de cultures maraichères et d’une pépinière de plants forestiers. Pour nous, il est important d’initier les enfants à la question de la protection de l’environnement. Il est bon que nous les responsabilisions dès le bas-âge. Et à ce sujet, il est important aussi que nous leur apprenions à protéger l’environnement en posant des actes concrets. Et l’acte concret que nous posons aujourd’hui c’est la création de pépinières".

Des cabosses de cacao non mûres accrochées à un arbre dans une plantation près d'Affiakounou dans le sud de la Côte d'Ivoire

Des cabosses de cacao non mûres accrochées à un arbre dans une plantation près d'Affiakounou dans le sud de la Côte d'Ivoire

Les élèves du groupe scolaire La Belle Fontaine semblent avoir compris qu’ils ont désormais un rôle à jouer dans le respect de l’environnement. Sara et Zara, respectivement âgées de sept et huit ans, ont pris de bonnes résolutions.
"Pour ne pas avoir trop chaud, on doit planter des arbres".

"Désormais je dirai qu’il faut arrêter de détruire les arbres, car ils nous permettent de ne pas avoir chaud".

Au cours de cette journée de sensibilisation qui avait valeur de test, l’ONG Amistad a installé 250 pépinières de plants forestiers sur les 1.000 que l’école La Belle Fontaine doit accueillir. 

Après La Belle Fontaine, Brice Delagneau espère associer d’autres établissements pour poursuivre son travail de sensibilisation.