Bundesliga J12 : le Bayern impressionne, Dortmund déçoit | Bundesliga | DW | 25.11.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Bundesliga

Bundesliga J12 : le Bayern impressionne, Dortmund déçoit

A Düsseldorf, le Bayern a été sans pitié avec le Fortuna (4-0) et se rapproche de Gladbach, tombé à Berlin devant l'Union (2-0). De son côté, Dortmund a arraché un nul in-extremis à domicile face à Paderborn (3-3).

Fußball Bundesliga Fortuna Düsseldorf - Bayern München (Reuters/L. Kuegeler)

Hansi Flick célèbre une nouvelle victoire du Bayern Munich

Deuxième victoire de suite en championnat pour les Bavarois, la troisième toutes compétitions confondues.

Samedi, le tenant du titre s'est imposé avec la manière 4-0 face au Fortuna Düsseldorf, avec des buts signés Benjamin Pavard, Corentin Tolisso, Serge Gnabry et Philippe Coutinho.

Depuis que Hansi Flick est arrivé sur le banc de touche des Munichois, ces derniers n'ont pas perdu un match et n'ont pas encaissé un seul but.

De bonnes performances qui leur permettent de remonter à la 3ème place au classement, à un point de la tête.

Dortmund câle à nouveau

Deutschland Dortmund - Paderborn | Frust (Imago-Images/ActionPictures/P. Schatz)

La déception de Lukas Piszczek, Marco Reus et Axel Witsel

Sur sa pelouse du Signal Iduna Park, le BvB a été tenu en échec par la lanterne rouge Paderborn 3-3, vendredi soir. 

Pire que le résultat, c'est le déroulé du match qui prouve que le Borussia va mal : en effet, les hommes de Lucien Favre étaient menés 3-0 avant la pause.

Il aura fallu une deuxième mi-temps exceptionnelle des Borussen pour s'en sortir et accrocher le point du nul grâce à un but de Marco Reus dans les arrêts de jeu.

Lucien Favre fragilisé

Fußball Bundesliga | Training BV Borussia Dortmund | Hans-Joachim Watzke und Trainer Lucien Favre (imago images/DeFodi)

Hans-Joachim Watzke et Lucien Favre

Ce nouveau faux-pas n'arrange pas le coach du BvB.

Un fait dont avait bien conscience le Suisse après la rencontre même si ce dernier espère avoir encore une chance de voir son équipe progresser.
"Je fais mon travail, et je suis dans le milieu depuis longtemps. Ce qui veut dire que je sais ce qui peut se passer. Mais pour l'instant, je suis encore là, et nous allons nous battre, parce qu'il y a beaucoup de choses que nous devons améliorer", a-t-il déclaré devant la presse.

Lucien Favre qui a pour le moment été confirmé dans ses fonctions hier lors de l'assemblée générale annuelle du club.

Mais Hans-Joachim Watzke, le DG du club a été clair : "le football est un sport de résultats et Lucien Favre et ses joueurs doivent inverser la tendance actuelle".

Leipzig continue sur sa lancée, Gladbach freiné

Samedi soir, les hommes de Julian Nagelsmann se sont imposés sans forcer 4-1 face à Cologne, grâce notamment à un doublé d'Emil Forsberg et un nouveau but de Timo Werner, le 75ème de sa carrière en Bundesliga.

Ils sont donc en embuscade du Borussia Mönchengladbach, qui occupe toujours la tête malgré sa défaite 2-0 sur la pelouse de l'Union Berlin. 

Dans les autres résultat,s on note la victoire de Wolfsburg, pourtant réduit à 10, sur la pelouse de l'Eintracht Francfort.

Victoire 2-0 qui permet aux Loups de se relancer après trois défaites consécutives en championnat. Joshua Guilavogui et ses coéquipiers remontent à la 7ème place.

Autre club qui s'est imposé en étant en inferiorité numérique, Mayence, qui est allé gagner 5-1 face à Hoffenheim. Une victoire qui permet au club rhénan de prendre un peu d'avance sur la zone rouge.

Leverkusen et Fribourg se sont neutralisés, score final 1-1. Fribourg reste cependant à la 4ème place.

Schalke 04 s'est de son côté imposé face au Werder Brême (1-2), tandis que dans le choc du bas du classement, Augsbourg a disposé du Hertha Berlin 4-0.

CAN U23 : l'Egypte sacrée

Ce sont les Pharaons qui se sont imposés face à la Côte d'Ivoire 2-1 en finale de la CAN U23.

Une victoire au bout du suspens puisqu'il a fallu attendre les prolongations et un but de Ramadan Sobhi à la 114ème minute de jeu pour voir l'Egypte triompher à domicile.

Le milieu de terrain d'Al Ahly a par ailleurs été élu meilleur joueur de la compétition.

Dans le match pour la troisième place, c'est l'Afrique du Sud qui l'a emporté face au Ghana.

Cette fois-ci, il a même fallu attendre la séance de tirs au but pour déterminer le vainqueur, puisqu'à l'issue du temps réglementaire, le score était de 2-2. Les Sud-africains se sont finalement imposés 6 TAB à 5.

Ils rejoindront les Egyptiens et les Ivoriens aux JO de Tokyo 2020.

Copa Libertadores : une victoire brésilienne

La finale de la Copa Libertadores qui se disputait à Lima, au Pérou a été remportée par les Brésiliens de Flamengo 2-1 face aux Argentins de River Plate.

C'est un doublé de l'international brésilien Gabriel Barbosa qui a permis aux Cariocas de s'imposer.

A noter que l'ancien défenseur du Bayern Munich Rafinha est devenu à cette occasion le 10ème joueur à remporté la Ligue des Champions et la Copa Libertadores dans sa carrière de joueur.

Prix de l'IAAF : pas de surprises chez les vainqueurs

Chez les femmes, c'est l'Américaine Dalilah Muhammad, championne du monde du 400m haies mais surtout recordwoman du monde de la discipline qui a été élue athlète de l'année.

Chez les hommes, là non plus pas de surprise : c'est le marathonien Eliud Kipchoge qui s'est imposé pour la deuxième année consécutive.

En octobre dernier, le Kényan a fait sensation en devenant le premier homme à franchir la barre des 2h sur le 42km.

World Athletics Awards 2019 | Eliud Kipchoge (AFP/V. Hache)

Eliud Kipchoge lors de la cérémonie de l'IAAF

Une performance sur laquelle il est revenu au moment de recevoir son prix.

"C'était vraiment spécial, une journée vraiment à part. Je suis heureux d'être le premier être humain à courir en moins de deux heures et j'espère avoir inspiré toute une génération", a-t-il déclaré via vidéo conférence devalt l'assemblée présente elle à Monaco pour la cérémonie.

Coupe Davis : triomphe de l'Espagne

Tennis | Davis Cup (Getty Images/C. Brunskill)

Rafael Nadal à terre après la victoire de l'Espagne

Rafael Nadal et les siens ont soulevé le 6ème saladier d'argent de l'histoire pour leur pays, le premier depuis l'instauration de la nouvelle formule.

A domicile, les Espagnols se sont imposés en finale face au Canada.

C'est Rafael Nadal qui a apporté le dernier point de la victoire en battant Denis Shapovalov (6-3, 7-6). Un peu plus tôt, Roberto Bautista-Agut, pourtant endeuillé par la mort de son père il y a seulement trois jours, avait disposé du jeune prodige Félix Auger-Aliassime (7-6, 6-3).