Bulgarie - Angleterre interrompu après des incidents racistes | DW Sport | DW | 15.10.2019
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages
Publicité

Sport

Bulgarie - Angleterre interrompu après des incidents racistes

L'Angleterre, qui aurait pu demander l'arrêt définitif du match, a finalement gagné 6-0.

EM 2020 Quali | Bulgarien - England | Southgate und Rashford (picture-alliance/empics/D. Klein)

Gareth Southgate console Marcus Rashford

L'Angleterre n'a pas vraiment pu profiter de sa belle victoire 6-0 en Bulgarie lors des éliminatoires à l'Euro 2020.

En effet, la rencontre entre les deux pays a été marquée par des incidents racistes.

Des cris de singe provenants des tribunes du stade de Sofia ont été entendus par les joueurs noirs anglais tels que Raheem Sterling.

C'est avec le visage fermé que Gareth Southgate est arrivé dans la salle de presse du stade de Sofia pour la traditionelle conférence d'après match.

Avec précision, il a tenu à répondre à tous les questions des journalistes concernants le déroulement des faits. 

EM 2020 Quali | Bulgarien - England | Spielunterbrechung (Reuters/Str)

Tyrone Mings, une des victimes des cris de singe

Il a aussi evoqué les jours précédents la rencontre, et l'inquiétude de certains joueurs.

Le Stade Vassil-Levski dans lequel s'est deróulé la rencontre était déjà sous le coup d'une sanction de l'UEFA puisqu'une tribune de 5000 places était fermée à la suite d'incidents racistes lors du match contre le Kosovo en juin.

Comme l'a déclaré Gareth Southage, les indicents étaient donc "malhreusement prévisibles".

La bonne attitude à avoir selon Gareth Southgate

Dans ces circonstances, il a applaudi l'attitude de l'arbitre qui, sur demande de l'encadrement anglais, a interrompu la rencontre à deux reprises.

Une troisième interruption aurait donné lieu à une victoire anglaise sur tapis vert.

En Angleterre, certains médias se demandent si les joueurs anglais n'auraient pas mieux fait de demander une nouvelle interruption et donc l'arrêt du match.

Mais Gareth Southgate a soutenu ses hommes en rappelant que jouer au football restait pour eux "une priorité" et que se plaindre des cris à deux reprises était déjà une énorme avancée.

Bulgarien - England - Qualifikation zur UEFA Euro 2020 - Gruppe A - Vasil Levski National Stadium (picture-alliance/AP Photo/V. Ghirda)

Harry Kane, capitaine anglais discute avec l'arbitre lors de l'interruption

"Je suis extrêmement fier de tous les joueurs et de tout le personnel. Bien sûr, on pourrait nous reprocher de ne pas être aller assez loin, mais je pense que nous avons fait une déclaration forte, et franchement, nous étions dans une situation impossible pour que cela convienne à tout le monde", a-t-il déclaré.

Depuis quelques mois, notamment suite à des nombreux incidents de la sorte en Italie, l'UEFA a décidé de durcir le ton en ce qui concerne les actes racistes et ce Bulgarie-Angleterre est le premier match des éliminatoires à l'Euro 2020 qui aurait pu être arrêté.

France - Turquie : plus calme que prévu

Russland WM 2018 Frankreich gegen Kroatien (picture alliance/dpa/A. Vilf)

Didier Deschamps, entraineur des Bleus

Le choc du groupe H se disputait sous haute-tension suite à la condamnation de la campagne militaire turque en Syrie par la France.

Finalement, le match s'est déroulé sans trop d'encombres.

Alors que les organisateurs avaient anticipé que la Marseillaise serait sifflée par les supporters turcs, il n'en fut rien.

Seule une banderole appelant à la fin du "génocide kurde" a déclenché sifflets et quelques échauffourées en fin de match.

Un match qui s'est par ailleurs terminé sur le score de 1-1.

Ce sont les Bleus qui ont ouvert la marque à la 76ème minute de jeu par l'intermédiaire d'Olivier Giroud avant d'etre rejoint au score cinq minutes plus tard suite à un but de Kaan Ayhan, joueur du Fortuna Düsseldorf.

A noter que les joueurs turcs ont une nouvelle fois effectué le salut militaire après leur but mais que les images n'ont pas été diffusées comme le veut la charte de l'UEFA qui interdit tout geste politique lors des matchs officiels.

Grâce à ce match nul, la Turquie conserve en tout cas la première place du groupe.