Alliance vert-rose en Tunisie | Afrique | DW | 22.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Alliance vert-rose en Tunisie

Un mois après les élections du 23 octobre, les élus de l'Assemblée constituante ont entamé leurs travaux. Ils doivent notamment entériner l'accord de gouvernement trouvé entre les islamistes et les partis de gauche.

default

Le parti islamiste Ennahda et les deux partis de gauche, le Congrès pour la République et Ettakatol, se sont partagés les postes-clés du pouvoir. Selon leur accord, le prochain Premier ministre tunisien devrait être Hamadi Jebali, du parti Ennahda. Moncef Marzouki, le chef du CPR, deviendrait président de la République, tandis que la présidence de l'Assemblée irait à Mustapha Ben Jafaar, du parti Ettakatol.

L'accord est contesté par une partie de la population qui redoute l'influence des islamistes intégristes. Des centaines de manifestants se sont réunis devant le Palais de Bardo, siège du Parlement tunisien, pour rappeler que les libertés individuelles et notamment les droits de la femme ne doivent pas être remis en cause.

Mahmoud Bessrour est président de la commission des Affaires étrangères du parti Ettakatol. Il revient au micro de Jean-Michel Bos sur les lignes rouges à ne pas franchir par le nouveau gouvernement.

Edition : Fréjus Quenum, Anne Le Touzé

Audios et vidéos sur le sujet