Alerte aux ondes électromagnétiques | Europe | DW | 23.04.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Alerte aux ondes électromagnétiques

Les risques liés aux rayonnements électromagnétiques sont encore mal connus. Mais certains Etats d'Europe tentent de se prémunir contre les effets de ces ondes sur la santé.

default

La pollution électromagnétique est devenue un débat de société

L’étude Interphone, financée par l'Union européenne à hauteur de 4 millions d'euros, se penche sur les risques potentiels de la téléphonie mobile . Lancée en 1998, elle devrait livrer ses conclusions cette année. Le Parlement européen a par ailleurs demandé au Conseil, en septembre 2008, d'être plus rigoureux en matière de seuils minimaux d’émission. Signe que les effets secondaires de ces ondes électromagnétiques sont de plus en plus pris au sérieux, les principaux assureurs européens refusent depuis peu de couvrir les opérateurs de téléphonie mobile pour les dommages causés par ces ondes. Ils s’attendent en effet, au cours des prochaines années, à des réclamations d’usagers qui pourraient se chiffrer à plusieurs dizaines de milliards d’euros.

Handymast Mobilfunk Symbolbild Technik

La Belgique se veut prudente face à la multiplication des antennes-relais

Devant la multiplication des antennes relais sur le territoire belge, le gouvernement fédéral a admis, en 2000, que des effets biologiques inquiétants pouvaient être causés par les rayonnements de ces antennes. Le gouvernement a ainsi fixé un seuil minimum de 3 volts par mètre pour ce qui concerne les champs électromagnétiques autour des antennes relais. Soit largement en dessous des 41 volts par mètre recommandés par la Commission européenne. La Belgique a ainsi opté pour la prudence. Cela dit, dans les faits, il n'existe encore aucun organe de contrôle en mesure de vérifier ces taux.

Clarisse Serignat a rencontré certains riverains de ces antennes relais.

L'Allemagne redoute les conséquences à long terme

Avec plus de 100 millions de portables pour 82 millions d’habitants, l’Allemagne est un des pays européens où la téléphonie mobile s’est le plus développée dans la dernière décennie. L’an dernier, les Allemands ont téléphoné pendant plus de 150 milliards de minutes. Les adolescents, surtout, sont amateurs de téléphones mobiles – et constituent la clientèle cible des opérateurs, qui multiplient les forfaits et les minutes gratuites. Mais l’usage intensif du portable n’est pas sans danger sur la santé des jeunes. Le gouvernement allemand lui-même a mis en garde contre les risques d’une exposition prolongée aux rayons électromagnétiques.

Un reportage de Patrice Cuvier.

Actualité de la semaine : les soins transfrontaliers devant le Parlement Européen

Gesundheitstourismus Behandlung beim polnischen Zahnarzt

Un bémol : certains soins devront être avancés par les patients

Bientôt, plus rien ne devrait empêcher un patient de se faire soigner dans un État membre autre que le sien s'il le souhaite. Une directive qui veut faciliter l’accès aux soins pour les habitants des régions frontalières est passée devant le Parlement européen.

Si l’hôpital ou le médecin le plus proche se trouve de l’autre côté de la frontière, les citoyens de l’UE pourront, sans trop de formalités administratives, aller consulter le dentiste ou l’opticien du pays voisin. Avec, cependant, quelques restrictions.

Marco Wolter fait le point sur cette directive.