Turbulences sur la zone euro | International | DW | 16.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Turbulences sur la zone euro

La dette irlandaise plonge les marchés en pleine nervosité. Accusations et démentis se succèdent entre les membres de l'Union européenne. La zone euro joue sa survie, a mis en garde son président Hermann van Rompuy.

default

Le premier ministre irlandais Brien Cowen est au coeur de la tempête.

Au coeur de ce nouveau drame, une fois de plus les banques. Car si l'Irlande est sur la sellette en ce moment, son déficit n'est pas dû comme en Grèce, à une mauvaise gestion budgétaire au sens strict. C'est le sauvetage de ses banques qui a fait plonger ses finances publiques d'une manière abyssale. 30% de nouvel endettement soit dix fois plus que ce qui est autorisé! Du coup les coûts d'emprunts se sont envolés la semaine dernière car les investisseurs craignent que l'Irlande ne puisse payer ses intérêts. Ce qui a également fait monter les coûts de l'emprunt pour des pays eux aussi endettés comme le Portugal et l'Espagne.

Des banques interconnectées

Mais la situation est d'autant plus compliquée que d'autres banques sont concernées comme l'explique Klaus Schweinsberg, professeur d'économie et ancien rédacteur en chef du magazine Capital au micro de notre confrère Friebert Meure: "les banques allemandes ont 140 millliards d'euros au feu auprés des banques irlandaises, les banques britanniques un poil de plus, 150 milliards. On imagine le lobbyisme intense qu'elles font. Surtout qu'elles n'ont pas assez de réserve pour avaler une telle perte. C'est donc une situation trés complexe poussée en ce moment par des intérêts partiucliers. C'est une situation différente de la Grèce mais à mon avis plus dangereuse."

Puzzlebild Triptychon Irland und Finanzkrise 3

L'euro en danger ? Les ministres des finances de l'UE à son chevet.

Dublin pourrait donc demander un simple financement pour soutenir ses banques. Cela lui éviterait une mainmise du Fonds monétaire international ou du Fonds européen sur sa politique. Mais on l'a compris, il s'agit d'une partie extrêmement complexe d'autant que le futur mécanisme de résolution de crise dans la zone euro est aussi en discussion. Et au bout du compte c'est la survie de l'Europe qui est en jeu.

Auteur: Elisabeth Cadot
Edition: Philippe Pognan

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !