1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Relancer le moteur franco-allemand

Les journaux commentent la venue du Premier ministre français à Berlin. Une première visite officielle qui se déroule dans un contexte de déséquilibre économique croissant entre les deux partenaires européens.

Manuel Valls : Je ne demanderai jamais à l'Allemagne de résoudre les problèmes de la France

Manuel Valls : "Je ne demanderai jamais à l'Allemagne de résoudre les problèmes de la France"

La Süddeutsche Zeitung voit la France dans une profonde dépression. "Morosité" est le mot en vogue et le ras-le-bol est général : envers la politique, le président, l'état de la Nation. Pour les Français, les responsables de cette misère sont : Bruxelles, les Allemands et l'économie mondiale. L'Allemagne a tout intérêt à rester en retrait et à ne pas jouer les tuteurs de l'Europe, souligne le journal, car à l'heure actuelle, les leçons de Berlin sont contre-productives. Pour remédier à la morosité, il faudrait à la tête de l'État français quelques optimistes avec un plan. Manuel Valls a ce qu'il faut pour jouer les docteurs, mais selon la Süddeutsche, il lui manque la volonté.

Depuis quelques temps, Allemands et Français ont du mal à se comprendre, constate Die Welt. Les échanges d'idées se résument à des mots-clés: Berlin dit "réforme", Paris répond "croissance". Mais lorsque Paris dit "croissance", Berlin comprend "endettement". Et inversement, lorsque l'Allemagne réclame des "réformes", la France comprend "austérité".

La contestation enfle en France et la volonté de réforme est dénoncée comme tentative d'imposer l'austérité

La contestation enfle en France et la volonté de réforme est dénoncée comme tentative d'imposer l'austérité

La méfiance et l'incompréhension mutuelle entre les deux pays ont augmenté dans les mêmes proportions que la disparité de leurs bilans économiques. Lors de la conférence de presse commune avec Angela Merkel, Manuel Valls a demandé davantage de confiance et réitéré sa promesse de réformer la France. En attendant des actes concrets, les deux partenaires pourraient peut-être s'employer à dissoudre le blocage des mots, appelle Die Welt.

Le tandem franco-allemand ne fonctionne que lorsque les deux partenaires sont aussi forts l'un que l'autre, souligne la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Dans l'intérêt de l'Europe, il faut éviter que le fossé ne se creuse davantage entre l'Allemagne et la France. Cela ne veut pas dire que la compétitivité allemande doit baisser: c'est celle des Français qui doit progresser. Les règles européennes en matière de déficit budgétaire sont peut-être difficiles à accepter par le Premier ministre Valls, mais les consignes de Bruxelles ne tombent pas du ciel. Leur respect est une condition essentielle pour une stabilité durable de la monnaie commune.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !