1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Poutine ne "blog" pas avec les opposants !

Les journaux reviennent sur la condamnation d'Alexeï Navalny à cinq ans de camp. Le célèbre blogueur a été reconnu coupable de détournement de fonds. Les éditorialistes y voient clairement la main du président russe.

Alexeï Navalny

Alexeï Navalny

S'il y a une chose que l'on peut prédire en Russie, c'est bien l'issue des procès politiques, commente ainsi la Süddeutsche Zeitung. À chaque procès, l'occident dénonce des procédures "absurdes", "grotesques" ou "kafkaïennes".

Mais cela ne change jamais rien, déplore le journal qui salue le courage d'Alexeï Navalny. Un opposant dont la particularité est de comprendre et dénoncer les mécanismes de la corruption. Là où les opposants de la première heure s'insurgeaient contre le régime avec des revendications abstraites, Navalny dévoile des affaires et donne aux citoyens russes des outils pour se défendre. La Süddeutsche y voit là le talon d'achille du système Poutine.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung prédit des heures sombres à la Russie, que le quotidien voit se diriger tout droit vers la dictature. Le procès d'Alexeï Navalny est une farce. Et le verdict montre que la Russie n'est pas un État de droit, mais un État policier muni d'une justice politique. Tant que Vladimir Poutine restera au pouvoir, rien ne changera, estime le journal. Avec Navalny en prison, l'opposition perd un leader potentiel et la chance s'amenuise de voir émerger des forces démocratiques susceptibles de prendre le relais en Russie.

Alexeï Navalny a été libéré provisoirement à la demande du parquet de Moscou

Alexeï Navalny a été libéré provisoirement à la demande du parquet de Moscou

Derrière cette démonstration de force se cache une grande précarité, rassure die tageszeitung. Le système Poutine est complètement dépassé et gaspille son énergie dans le seul but de se maintenir au pouvoir. Il ne se donne même plus la peine de masquer les injustices, ni les contradictions.

Hier ange gardien d'Edward Snowden, aujourd'hui condamnateur d'Alexeï Navalny... Vladimir Poutine est pris dans un mélange de prétention, de folie et de manque de perspectives socio-politiques, voire d'indifférence envers son propre pays. Mais le changement est en marche au sein de la société russe, annonce la taz.

Le pouvoir de Poutine, renchérit Die Welt, repose sur la passivité des masses, héritées de Staline et de l'Union soviétique. Mais depuis un an et demi, les choses ont changé. Les Russes de la classe moyenne ne veulent plus rester les bras ballants face à une corruption qui les touche au quotidien. Poutine essaie d'étouffer dans l'œuf cette contestation, avec des lois répressives et des arrestations. Mais il est trop tard. La société russe est en train de se réveiller.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !